Chronique

Mas­sif du Mont-Blanc : jo­lis coups en mixte. Corse : coup de coeur au Ca­pu Cas­cio­ni. Mont Emi­lius : coup de gé­nie en snow­board.

Vertical (French) - - Sommaire -

MONT-BLANC

Tour Ronde, 3792 m

Jon Bra­cey et Matt Hel­li­ker ont ou­vert le 20 dé­cembre 2014 dans la face nord-ouest une ligne qui avait échap­pé, sem­blet-il, aux chas­seurs de pre­mières. Trois grandes lon­gueurs de mixte conduisent au pied d’un di­èdre de 55 mètres qui ré­serve une grande lon­gueur en M6 dé­li­cat. Une cin­quième lon­gueur mène à un col et à une arête d’où il est pos­sible de des­cendre en rap­pels dans la gou­lotte Ré­buf­fat. Cette voie de 250 mètres a en­thou­sias­mé Jon et Matt, qui n’étaient pas sûrs qu’elle soit nou­velle (jus­qu’à pré­sent, il semble qu’elle le soit). D’un ac­cès ra­pide, Chan­cer de­vrait de­ve­nir clas­sique. Le 8 jan­vier, Nick Bul­lock et Matt Hel­li­ker ont trou­vé une autre ligne en face ouest (à droite donc de la gou­lotte Ré­buf­fat). Nick avait dé­jà re­mon­té les trois pre­mières lon­gueurs avec Tim Neill. La suite re­monte en trois lon­gueurs un di­èdre orien­té vers la droite, par une es­ca­lade tech­nique et en­ga­gée. Dans des condi­tions météorologiques de plus en plus dif­fi­ciles, ils gagnent le som­met de la face ouest vers 20 heures… Night

Fe­ver, M8, se dé­roule à gauche de la voie de 1973 (au­teurs in­con­nus). C’est une voie de 250 mètres (sept lon­gueurs) à faire en hi­ver, quand la glace col­mate les nom­breux blocs et zones de ro­cher in­cer­tain. Des­cente en rap­pels com­pli­quée par la face ouest. La sixième lon­gueur est ain­si dé­crite dans le to­po des ou­vreurs : « Es­ca­la­der le di­èdre en es­sayant d’évi­ter de mas­sa­crer votre as­su­reur. » À bon en­ten­deur…

Py­ra­mide du Ta­cul, 3468 m

Le 18 fé­vrier, Jon Bra­cey et Matt Hel­li­ker ont inau­gu­ré un par­cours mixte sur le ver­sant est. La voie, qui semble dé­mar­rer par le Ron­fleur pa­ra­doxal (Claude et Yves Rémy, 1984) suit une ligne de glace fine et très éphé­mère, en­tre­cou­pée de sec­tions de mixte raide. Es­ca­lade ex­té­rieure et en­so­leillée, très fa­cile d’ac­cès (on laisse les skis au pied), Mas­ta­bas, 250 mètres, M7, de­mande de bien sur­veiller la ligne pour pro­fi­ter des rares mo­ments de bonnes condi­tions. Elle pro­pose de très belles lon­gueurs.

Gen­darmes du col Mau­dit

Jon Bra­cey et Matt Hel­li­ker, in­sa­tiables cet hi­ver, ont re­mon­té le 13 mars l’épe­ron à gauche de Fan­ta­sia per un Ghiac­cia­tore. Leur voie dé­marre un peu à gauche du point le plus bas de l’épe­ron, qu’elle re­monte jus­qu’à mi-hau­teur, en es­ca­lade mixte. La suite est ro­cheuse, libre, le long d’une fis­sure qui mène sous le som­met. Zephyr, 400 mètres, cote M5+ et 6b, et pro­pose une course com­plète.

CORSE

Ca­pu Cas­cio­ni, 1091 m

Comme en écho à la sor­tie du to­po Grandes voies de Corse (voir ru­brique livres de ce nu­mé­ro), Hans­jörg Auer et Much Mayr ont ter­mi­né leur voie sur I Cas­cuio­ni. Cette pa­roi im­pres­sion­nante est si­tuée au-des­sus du vil­lage d’Ota, non loin de Por­to.Tout près de la côte tou­ris­tique, on entre ici dans la Corse éter­nelle. Cette face en­so­leillée est dé­jà bien pour­vue en iti­né­raires : Enterre mon coeur (7b, Jean-Tous­saint Ca­sa­no­va, Pierre Pie­tri, et T.Villa­nue­va, 1990 et 94), A Rin­gra­zia (7c, Jeff An­dreuc­ci, E. Bord, Carlos As­cen­sao, 2010-2011), Syn­cope (7b+, Agnès Don­net,Vla­do Cvik­lins­ki, Tris­tan Sou­lé, 20072008). En 2014, Le non-sens et la joie (8a), com­men­cée en 2011 par Sté­pha­nie Bo­det et Ar­naud Pe­tit a été ter­mi­née par Ar­naud et Jeff Ar­nol­di. Hans­jörg et Much avaient com­men­cé Le pe­tit prince (8a), qu’ils ont ache­vé et en­chaî­né ce prin­temps. On est en bonne com­pa­gnie dans cette pa­roi dé­diée aux grandes voies en­ga­gées. Les voies font 450 à 500 mètres de haut, pour douze ou treize lon­gueurs. Le style est exi­geant : spits là où on ne peut rien mettre d’autre. Dans Le pe­tit prince, il y a douze spits dans les douze lon­gueurs (sans comp­ter ceux pla­cés aux re­lais). Le ro­cher, tout en ron­deurs co­lo­rées, est ma­gni­fique. Une rai­son de plus d’ache­ter le to­po…

Photo Matt Hel­li­ker.

Tour Ronde, NIghtFe­ver.

Photo Matt Hel­li­ker.

Tour Ronde, Chan­cer.

Photo Matt Hel­li­ker.

Gen­darmes du col Mau­dit, Zephyr.

Photo Matt Hel­li­ker.

Py­ra­mide du Ta­cul, Mas­ta­bas.

Photos Elias Holzk­necht.

Ca­pu Cas­cio­ni, LePe­titP­rince.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.