Les voies

Vertical (French) - - Trace Rocher D’archiane -

C’est l’en­chai­ne­ment lo­gique de deux iti­né­raires ma­jeurs qui est pro­po­sé, ces deux voies pou­vant bien en­ten­du être par­cou­rues in­di­vi­duel­le­ment. Dé­part par le Pi­lier SE — voie Livanos jus­qu’à la vire mé­diane puis Pa­roi Rouge que l’on re­joint par une tra­ver­sée à gauche (ouest) en une ving­taine de mi­nutes.

L’en­chai­ne­ment plus clas­sique sui­vi au­tre­fois était ce­lui de la Fis­sure in­fé­rieure (Voie sans Is­sue — ou­verte par Jean- Pierre Fré­sa­fond et Do­mi­nique Le­prince-Rin­guet en sep­tembre 1964) et de la Pa­roi Rouge. Ces pa­rois étaient au­tre­fois très pri­sées des al­pi­nistes. No­tons au pas­sage une as­cen­sion so­li­taire de Pierre Be­ghin — un des plus grands hi­ma­layistes fran­çais — par­ti en vé­lo de Saint Étienne !

Pi­lier SE — voie Livanos 1° as­cen­sion : Par­tie in­fé­rieure : So­nia Livanos, R.Le­page et Georges Livanos 16 et 17 mai 1959. Par­tie su­pé­rieure : R. Le­page, Georges Livanos et Marc Vau­cher le 31 mai 1959. Dif­fi­cul­té : 6c max — 6a/A1 obli­ga­toire — ro­cher ex­cellent jus­qu’à la vire mé­diane.

Face Sud — Pa­roi Rouge Do­mi­nique Le­prince-Rin­guet, Ber­nard Co­nod et Jean-Pierre Fré­sa­fond 24, 25 et 26 avril 1965. 6 b/c max — 6a/A1 obli­ga­toire — es­ca­lade raide et aé­rienne sur un ro­cher qui ré­clame par­fois un peu d’at­ten­tion. Le pas­sage clé est à mon avis le mur de ro­cher as­sez par­ti­cu­lier (6b+) qui fait suite à la ligne de di­èdres, la hui­tième lon­gueur of­fi­cielle, la cin­quième si l’on saute les re­lais fa­cul­ta­tifs. Un Alien vert est très utile, mais un pas reste obli­ga­toire.

Un grand mer­ci à Ber­nard Co­nod pour avoir fouillé ses sou­ve­nirs et ses ar­chives pour cet ar­ticle.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.