L’EVE­REST TOTALISE 204 AS­CEN­SIONS SANS OXY­GÈNE PAR 171 GRIM­PEURS DIF­FÉ­RENTS.

Vertical (French) - - Salon Himalaya -

Une po­lé­mique émer­ge­ra suite au manque de preuves af­fi­chées par le Ca­ta­lan dans un pre­mier temps : pas de photos ni de traces GPS pu­bliées, pas de té­moins di­rects de ses som­mets, réus­sis à des heures tar­dives et dé­ca­lées des autres grim­peurs, dans des condi­tions mé­téo par­ti­cu­liè­re­ment dif­fi­ciles la se­conde fois... Jor­net clot la po­lé­mique en pu­bliant ses don­nées GPS, mon­trant une trace qua­si par­faite de sa pre­mière as­cen­sion (al­ti­tude maxi­mum à 8848 m, trace pas­sant à un mi­cro che­veu du som­met), puis une moins pro­bante de sa se­conde (al­ti­tude maxi­mum à 8752 m, ou­bli/er­reur d’en­clen­che­ment à la mon­tée ?). Faut-il de­man­der da­van­tage de preuves pour cette se­conde as­cen­sion ? Dans ce der­nier cas, il n’est pas in­utile de se re­mé­mo­rer la brève po­lé­mique qui sui­vit la pu­bli­ca­tion de la trace GPS du trio Txi­kon-Sad­pa­ra- Mo­ro ( suite à leur pre­mière hi­ver­nale du Nan­ga Par­bat en 2016) : celle-ci ne s’ar­rê­tant pas exac­te­ment à la cime, cer­tains ob­ser­va­teurs ques­tion­nèrent im­mé­dia­te­ment la va­li­di­té du som­met. Pu­bliées dans la fou­lée, les photos ap­por­te­raient la preuve par­faite de la re­ven­di­ca­tion des grim­peurs, là où le GPS avait de toute évi­dence « failli »... Dans la li­gnée de Jor­net, la mu­tante drô­moise Eli­sa­beth Re­vol s’était quant à elle lan­cé le pa­ri de gra­vir Ma­ka­lu 1, Lhotse et Eve­rest sans oxy­gène dans la même sai­son, ex­ploit ja­mais réa­li­sé par qui­conque ! Après plu­sieurs an­nées d’hi­ma­layisme au plus haut ni­veau, ce pa­ri n’était cer­tai­ne­ment pas au-de­là de ses ca­pa­ci­tés, la preuve. Par­ve­nue à 8445 m sur le Ma­ka­lu 1 à la sor­tie du cou­loir des Fran­çais sur l’arête som­mi­tale le 10 mai (avec preuve pho­to et an­nonce im­mé­diate de ne pas avoir at­teint le som­met), elle gra­vi­ra en­suite, seule, le Lhotse le 20 mai (pho­to à la clé) avant de re­non­cer à l’Eve­rest vers 8500 m le 27 mai dans des condi­tions mé­téo dif­fi­ciles, ce alors qu’elle se sen­tait plu­tôt bien ! Pa­ri non réus­si au fi­nal, mais per­for­mance im­pres­sion­nante, qui là en­core en au­gure d’autres à ve­nir...

AS­CEN­SIONS ET TEN­TA­TIVES SANS OXY­GÈNE

Cô­té réus­sites sans oxy­gène, on re­tien­dra dans l’ordre le Rou­main Ho­ria Co­li­ba­sa­nu qui inau­gure le bal le 16 mai (nord). Puis ce se­ra au tour du Pé­ru­vien Vic­tor Hu­go Ri­mac Tre­jo le 21 mai (sud), du Ca­ta­lan Ki­lian Jor­net la nuit du 21/22 mai (nord), de l’Amé­ri­cain James Broo­man le 25 mai (sud). Le 27 mai en­fin, se suc­cé­de­ront l’Amé­ri­cain Adrian Bal­lin­ger (nord), l’Au­tri­chien Hans Wenzl (sud) et pour fi­nir Ki­lian Jor­net (nord). Soit au comp­teur dé­sor­mais 204 as­cen­sions sans oxy­gène par 171 grim­peurs dif­fé­rents, dont 7 femmes… Cô­té ten­ta­tives, le 27 mai, mal­gré une forme plu­tôt bonne d’après lui, Yan­nick Gra­zia­ni s’ar­rê­te­ra vers 8500 m cô­té sud dans des condi­tions mé­téo trop pré­caires à son goût. Seuls 7 Fran­çais à ce jour ont réus­si l’as­cen­sion sans oxy­gène : Mi­chel Metz­ger, Marc Ba­tard (2 fois), Eric Gra­mond, Hu­bert Giot, An­toine de Chou­dens, Christian Tromm­sdorf et Lu­do­vic Chal­léat. L’Au­tri­chien Hans Wenzl quant à lui, qui grimpe avec Gra­zia­ni et Fer­ran La­torre ce jour-là, dé­ci­de­ra de bra­ver ces condi­tions, fou­lant le som­met quelques heures après l’Es­pa­gnol. La­torre, qui am­bi­tion­nait lui aus­si l’as­cen­sion sans oxy­gène, dé­ci­de­ra d’en prendre à par­tir de 8500 m (c’est le seul de sa sé­rie réus­si de la sorte), sans doute dé­si­reux d’en ter­mi­ner avec son chal­lenge des qua­torze 8000 m ? Le même jour cô­té nord-ouest, le vé­té­ran Ralf Du­j­mo­vits (55 ans), seul Al­le­mand à ce jour ti­tu­laire du chal­lenge des qua­torze 8000 m, s’ar­rê­te­ra à 8580 m sous le « se­cond step », com­men­çant à perdre la sen­si­bi­li­té à ses ex­tré­mi­tés. C’était le seul 8000 de sa col­lec­tion qui lui man­quait de cette fa­çon et après huit ten­ta­tives dé­sor­mais ça le res­te­ra, a dé­ci­dé l’Al­le­mand !

DES RE­CORDS AVEC OXY­GÈNE

Au jeu des as­cen­sions avec oxy­gène, ce sont les Sher­pas qui au­ront mar­qué la sai­son. Ka­mi Ri­ta Sher­pa (de Thame) éga­lise le re­cord d’Apa Sher­pa (de Thame) et Phur­ba Ta­shi Sher­pa (de Kum­jung), ajou­tant le 27 mai une 21e as­cen­sion avec oxy­gène à son pal­ma­rès. La Né­pa­laise Lhak­pa Sher­pa ajoute quant à elle une 8e as­cen­sion à sa col­lec­tion per­son­nelle : c’est le re­cord fé­mi­nin avec oxy­gène. En­fin, Ni­ma Pur­ja, sol­dat du ré­gi­ment an­glais des Gur­khas, gra­vit l’Eve­rest les 15 et 27 mai. Lors de cette se­conde as­cen­sion, il en­chaine avec le Lhotse, dont il re­joint la cime 8 h après avoir lais­sé celle de Sa­gar­ma­tha ! Le 1er juin il se­ra au som­met du Ma­ka­lu 1. Trois som­mets de 8000 m en cinq jours, preuves à la clé à chaque fois…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.