DÉMON(S)

Vertical (French) - - Ueli Steck Ex-Voto - Ni­na Ca­prez ni­na­ca­prez.ch/blog/.

« Je me rap­pel­le­rai toute ma vie de ce jour de fin no­vembre 2014. Ueli et moi sommes al­lés grim­per à Schlie­ren où on n’a fait que tom­ber dans les voies qu’on es­sayait. On est en­suite al­lés dans un bar où il a vi­dé son sac. Bien des choses dans sa vie lui pe­saient à ce mo­ment là… Il se fai­sait bouf­fer par le sys­tème, par les mau­vaises langues, par le ju­ge­ment des autres. Ueli ve­nait pour­tant de réa­li­ser son grand rêve, grim­per la face sud de l’An­na­pur­na, tout seul. Il me di­sait que pour la pre­mière fois dans sa vie il avait tout lais­sé der­rière lui pour pou­voir faire l’as­cen­sion. Ca passe ou ça casse. Sa conscience l’avait quit­té, il était en état d’ex­tase et de pure joie. Prêt à mou­rir à tout mo­ment. Ce­la ne lui était ja­mais ar­ri­vé avant, lui qui contrô­lait tout et qui avait une si bonne ap­pré­hen­sion du dan­ger. Au re­tour de l’An­na­pur­na, tout le monde le fai­sait culpa­bi­li­ser. Il se sen­tait mal car quand il était là haut, plus rien n’avait d’im­por­tance ; ni fa­mille, ni amis… Et cet état lui fai­sait peur car il sen­tait ve­nir une vé­ri­table ad­dic­tion. (...) Il a ver­sé beau­coup de larmes quand il m’a ra­con­té tout ça. Ueli, le sur­homme, était en train de s’ef­fon­drer. Je nous ai com­man­dé deux verres de vin rouge et on a joué quelques par­ties de flip­per. Il a ri­go­lé et a com­men­cé à se dé­tendre.»

Ueli Steck sur les dé­li­cates cas­cades d’Ues­chi­nen, en Suisse. Pho­to Ro­bert Bösch.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.