Réor­ga­ni­sez-vous !

Vie Pratique Feminin - - 2 MOIS POUR -

Votre corps a be­soin de dou­ceur pour se re­mettre sur le droit che­min de la perte de poids. Ou­bliez la ma­nière bru­tale et ses pri­va­tions qui vont le bu­ter, le faire sto­cker da­van­tage en ré­ac­tion et, na­tu­rel­le­ment, vous frus­trer. Dites non au fa­meux « star­ter » des ré­gimes clas­siques qui consiste à dé­mar­rer au quart de tour en com­pres­sant les ca­lo­ries pour « cho­quer » votre or­ga­nisme. Chan­gez en dou­ceur Le corps aime les ré­vo­lu­tions lentes. Si vous lui im­po­sez un chan­ge­ment ra­di­cal du jour au len­de­main, non seule­ment vous ne tien­drez pas dans le temps, mais, en plus, vos or­ganes risquent de se re­bif­fer pour vous in­di­quer fer­me­ment qu’ils n’ap­pré­cient pas du tout ce trai­te­ment in­hu­main ! Les mau­vaises ha­bi­tudes se gagnent ra­pi­de­ment, les bonnes né­ces­sitent plus de temps pour se mettre en place. Il va fal­loir com­po­ser avec votre na­ture pour trou­ver une stra­té­gie op­ti­male qui al­lège vos ef­forts dans un confort du­rable. Trois man­tras à gar­der en tête ? Ne faites pas plus d’un chan­ge­ment à la fois pour évi­ter d’être dé­bor­dée, don­nez du temps

à votre corps pour as­si­mi­ler ce nou­veau rythme et com­men­cez par ce qui est le plus fa­cile et le plus agréable pour vous mo­ti­ver. Réor­ga­ni­sez vos me­nus Maud Gour­tay-saus­saye, psychologue spé­cia­li­sée dans les thé­ra­pies com­por­te­men­tales et cog­ni­tives, re­vient sur le rôle de nos ha­bi­tudes nu­tri­tion­nelles :« Nos ha­bi­tudes ali­men­taires sont dé­ter­mi­nées par l’im­pré­gna­tion cultu­relle, qui ne s’ex­prime pas tant sur le plan du conte­nu que sur ce­lui du rythme ali­men­taire. Pour amé­lio­rer l’écoute des sensations de son corps, no­tam­ment dans le mé­ca­nisme de ras­sa­sie­ment, il faut avant tout prendre conscience de ce que l’on mange. En­suite, il est im­por­tant d’or­ga­ni­ser des ri­tuels ali­men­taires qui, d’une part, ne pros­crivent pas toute une ca­té­go­rie d’ali­ments, et, d’autre part, pré­servent le plai­sir de man­ger. La ré­pé­ti­tion des ha­bi­tudes per­met de re­co­der le cer­veau pour l’orien­ter vers une nou­velle or­ga­ni­sa­tion ali­men­taire qui reste souple et équi­li­brée. » Vos ob­jec­tifs ? Rem­pla­cer les pro­duits de l’agroalimentaire par des ali­ments simples et na­tu­rels. Ne man­gez pas entre les re­pas, ne vous res­ser­vez pas d’un plat, n’abu­sez pas des des­serts. Ef­fec­tuez des pe­tits chan­ge­ments im­per­cep­tibles qui vont faire pen­cher l’ai­guille de la ba­lance dans le bon sens, sans que vous vous en ren­diez compte : 2 sucres plu­tôt que 3, des yaourts na­ture plu­tôt qu’aux fruits, du pain com­plet et non du blanc, plus de lé­gumes, moins de fé­cu­lents…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.