JALOUSES, MAIS PAS TOU­JOURS FIÈRES

Vie Pratique Feminin - - MON COUPLE -

« J’ai mis du temps avant de faire confiance à mon co­pain »

Trom­pée par mon ex (avec ma meilleure amie !), j’ai mis du temps avant de réa­li­ser que chaque re­la­tion était unique et de faire confiance à mon nou­veau co­pain. Ce qui ne m’em­pêche pas de che­cker dis­crè­te­ment son compte Fa­ce­book. On ne sait ja­mais… Ly­die, 40 ans, Ouis­tre­ham (Cal­va­dos).

« Je pen­sais que je ne le mé­ri­tais pas »

Mon ex et moi, on s’est connus en ter­mi­nale. Toutes les filles du ly­cée le vou­laient, mais c’est moi qui l’ai eu. Je n’ai pour­tant rien d’une Clau­dia Schif­fer ! Un beau mec comme lui avec une fille comme moi ? J’en ar­ri­vais à me dire que je ne le mé­ri­tais pas. Qu’il était trop bien pour moi… Ce que ma chère ma­man ne se gê­nait pas de me rap­pe­ler… Et moi qui n’étais pas spé­cia­le­ment ja­louse, je le suis de­ve­nue. Je m’étais per­sua­dée qu’il al­lait for­cé­ment me trom­per. Chaque fois qu’on sor­tait, j’étais odieuse : « La ser­veuse, elle te plaît ? Tu veux son nu­mé­ro ? »… Quand on a rom­pu, bi­zar­re­ment, je me suis sen­tie comme li­bé­rée d’un poids. Mélissa, 41 ans, Ver­sailles (Yve­lines).

« La ja­lou­sie n’est pas une preuve d’amour »

Mon ex était d’une ja­lou­sie ma­la­dive. Ça tour­nait à l’ob­ses­sion. C’en était ar­ri­vé à un point où je n’osais plus sor­tir sans lui de peur qu’il me fasse une crise de ja­lou­sie. Pour jus­ti­fier son at­ti­tude par­fois vio­lente, il me di­sait que s’il était ja­loux, c’était parce qu’il m’ai­mait. Mais il ne m’ai­mait pas. Il vou­lait juste me pos­sé­der. J’étais « sa chose ». Ma­ri­na, 34 ans, Pa­ris (Île-de-france).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.