Mes en­vies 10 as­tuces pe­tit prix pour don­ner un coup de frais à son in­té­rieur

On se re­trousse les manches pour chan­ger la dé­co de sa pièce à vivre sans craindre de voir son bud­get vi­rer au rouge. La preuve par dix avec des conseils simples et ac­ces­sibles.

Vie Pratique Feminin - - SOMMAIRE - Par San­dra Col­let

1. Re­dé­fi­nir son agen­ce­ment

Et si on se glis­sait dans la peau d’une spé­cia­liste du home sta­ging pour re­pen­ser notre es­pace ? Pour­quoi ne pas dis­po­ser cer­tains meubles au­tre­ment, chan­ger le ca­na­pé de place, cette grosse ar­moire ou la bi­blio­thèque ? Le prin­cipe : ima­gi­ner la pièce vide (et pour­quoi pas la des­si­ner), puis en­vi­sa­ger d’autres amé­na­ge­ments. Bien sûr, l’en­semble doit res­ter pra­tique, fa­vo­ri­ser la lu­mi­no­si­té et la flui­di­té de cir­cu­la­tion.

Le + : ré­amé­na­ger l’es­pace ne coûte rien (juste un peu d’huile de coude !).

2. Dé­sen­com­brer

Plus une pièce est épu­rée, mieux on s’y sent. Ob­jec­tif : dé­ga­ger de l’es­pace au sol pour ef­fa­cer une im­pres­sion de sur­charge. On se sé­pare donc des pe­tits meubles, gué­ri­dons, co­lonnes à CD, gros vases, boîtes em­pi­lées, etc. On ne garde que l’es­sen­tiel et le plus esthétique.

Le + : ce­la per­met de faire le tri pour ran­ger, don­ner, je­ter ou re­vendre nos ob­jets ou af­faires en trop.

3. Chan­ger le sol

On ins­talle di­rec­te­ment sur le car­re­lage ou la mo­quette un re­vê­te­ment en vi­nyle pour of­frir un style ra­di­ca­le­ment dif­fé­rent à notre es­pace. Di­rec­tion une grande sur­face de bri­co­lage afin de choi­sir son mo­dèle et prendre des in­fos sur les mé­thodes de pose. Si on ne veut pas s’y col­ler soi-même, on part en quête d’une aide à moindre coût sur des sites qui pro­posent de nous mettre en re­la­tion avec des bri­co­leurs. D’ailleurs, cer­taines en­seignes de bri­co­lage ont mis en place des pla­te­formes col­la­bo­ra­tives.

Le + : on peut ga­gner en lu­mi­no­si­té en op­tant pour un sol beau­coup plus clair.

4. Don­ner un coup de pein­ture

In­utile de se lan­cer dans grands tra­vaux ! Chan­ger la cou­leur d’un pan de mur suf­fit à mo­di­fier l’as­pect gé­né­ral d’une pièce. En fonc­tion de la teinte, plus ou moins au­da­cieuse, on choi­sit de mar­quer le coup ou sim­ple­ment de la rendre plus lu­mi­neuse. Le + : le prix ré­duit (un pot suf­fit) et le court temps de réa­li­sa­tion, pour un ef­fet maxi.

5. Oser le pa­pier peint

De­puis quelques an­nées, on se l’ar­rache ! Le pa­pier est l’un des élé­ments ten­dance qui re­dé­fi­nissent le style d’une pièce. Pas be­soin d’être un pro de la ma­roufle ! Un lé suf­fit pour at­ti­rer le re­gard sur un pe­tit coin que l’on veut co­coo­ning ou fu­rieu­se­ment de­si­gn. Le + : comme une touche de cou­leur, il donne le ton et im­prime un style avec élé­gance, fi­nesse et mo­der­ni­té.

6. S’of­frir de nou­veaux tex­tiles

Chan­ger les ri­deaux, ins­tal­ler une housse amo­vible sur le ca­na­pé, de nou­veaux cous­sins, ajou­ter un plaid… au­tant d’as­tuces qui per­mettent d’opé­rer un vrai vi­rage dé­co. Une nou­velle at­mo­sphère s’im­pose avec de pe­tites touches d’im­pri­més de-ci, de-là. Le + : si on se dé­brouille en cou­ture, on peut ache­ter son tis­su et se lan­cer soi­même. C’est moins coû­teux et plus per­so !

7. Trans­for­mer l’am­biance

Fi­ni, cette dé­co qui ne nous plaît plus ! On dé­fi­nit le style qui nous botte : bord de mer, rus­tique, shab­by chic, in­dus­triel… Puis on achète au fil du temps des ob­jets qui per­mettent d’ins­tal­ler ce nou­veau style : mi­roirs, ta­bleaux, pa­niers, ta­pis, etc. Le + : on ré­par­tit le coût sur plu­sieurs mois pour es­pa­cer les frais.

8. Re­loo­ker les meubles

Quels sont les meubles qui peuvent être tra­vaillés : la table, le buf­fet, la bi­blio­thèque, les chaises ? Une fois le ou les élé­ments dé­fi­nis, on ima­gine comment leur don­ner un tout autre as­pect : pa­tine, cou­leur… et zou ! Le + : avec les pots qui res­tent, on peut pour­suivre dans d’autres pièces.

9. Chi­ner, tro­quer, vendre et ra­che­ter

On joue la carte de la dé­brouille pour se sé­pa­rer d’ob­jets et en ra­che­ter d’autres. Bien sûr, on pense au Bon Coin, mais pas seule­ment. Les mines d’or ? Les vi­de­gre­niers de vil­lage et les ma­ga­sins Em­maüs. Le + : la ra­re­té ! Pour pas grand-chose, on ac­quiert des pièces uniques.

10. Mi­ser sur l’up­cy­cling

Et si on al­lait pio­cher chez ma­mie Ju­liette quelques mer­veilles qui at­tendent d’en­ta­mer une nou­velle vie ? Vais­selle, mi­roirs, vases, fau­teuil… le vin­tage triomphe, alors on ne boude pas son plai­sir. Le + : on ra­vit ses proches en ré­cu­pé­rant des vieille­ries chères à leur coeur mais dont ils n’avaient plus au­cun usage.

On li­bère un maxi­mum de place pour aé­rer vi­suel­le­ment une pièce qui doit être pro­pice à la dé­tente.

Les cou­leurs fon­cées ré­duisent l’es­pace, pour une am­biance co­coo­ning, tan­dis que les claires ren­dront la pièce plus vaste.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.