C’est le mo­ment de… Par­fu­mez vos jar­dins d’été

Mille et une sen­teurs as­saillent votre odo­rat, qui em­ma­ga­sine avec dé­lice ces tré­sors ol­fac­tifs au fin fond de la mé­moire. Les fleurs, elles aus­si, se conver­tissent en ma­de­leine de Proust et vous rap­pellent les jar­dins de l’en­fance…

Vie Pratique Feminin - - SOMMAIRE - Texte et pho­tos par Phi­lippe Fer­ret

L’odo­rat est un sens qui se cultive tout au long de la vie. Bien sou­vent, les plantes ex­halent de sub­tils par­fums qui passent in­aper­çus pour qui­conque par­court la na­ture au pas de course. Pre­nez le temps de hu­mer l’air, comme vous sa­vou­rez un bon vin, pour dé­ce­ler toutes les ri­chesses des fra­grances qui vous en­tourent. Pour­quoi ne pas vous amu­ser à conju­guer deux sens afin d’élar­gir votre pa­lette ol­fac­tive ? Par le tou­cher, avec le frois­se­ment des feuilles, vous fe­rez ain­si s’ex­ha­ler bon nombre d’huiles es­sen­tielles, sur­tout par­mi les condi­men­taires et les of­fi­ci­nales. Pro­fi­tez, en été, des par­fums suaves et ves­pé­raux, grâce aux ta­bacs d’or­ne­ment, au vi­vace et co­lo­ré phlox, aux da­tu­ras et leurs trom­pettes tom­bantes, ou à l’in­con­tour­nable ga­lant de nuit, ce jas­min qui laisse s’échap­per ses atours à la tom­bée du soir. Nous avons sé­lec­tion­né pour vous 5 plantes et mas­sifs fleu­ris qui ha­bille­ront votre jar­din de leurs cou­leurs et sen­teurs.

1 – Le ro­sier, dou­ceur in­tem­po­relle

Re­cher­chez les va­rié­tés de ro­siers à fleurs bleuâtres pour la qua­li­té de leur par­fum, sou­vent in­tense et per­sis­tant. C’est le cas des va­rié­tés Pierre de Ron­sard, car­di­nal de Ri­che­lieu ou en­core Charles de Gaulle. Pro­fi­tez du par­fum de leurs fleurs en bou­quet ou en dé­li­cieux pot-pourri (voir le pas à pas en page 73).

2 – La la­vande pa­pillon, sur­pre­nante

Les La­van­du­la stoe­chas, de leur nom scien­ti­fique, se dis­tinguent par les flam­mèches qui cou­ronnent leurs épis courts. Ces plantes com­pactes pré­fèrent les terres pauvres, bien drai­nées, voire caillou­teuses, mais pas trop cal­caires. La va­rié­té Willow Vale est une sé­lec­tion par­ti­cu­liè­re­ment ré­sis­tante au froid et à la fraî­cheur, haute de 50 cm, qui fleu­rit de juin à août. De plus, les la­vandes font par­tie des fleurs bu­ti­nées par les abeilles, es­sen­tielles au main­tien de la bio­di­ver­si­té.

3 – L’arbre aux pa­pillons, sen­teur ex­quise

Avec ses longs épis rose pour­pré, denses et par­fu­més, il as­sure le spec­tacle de juillet à oc­tobre. La va­rié­té Budd­le­ja da­vi­dii Bor­der Beau­ty at­tire des flo­pées d’in­sectes bu­ti­neurs et pa­pillons en go­guette. Cul­ture ul­tra fa­cile au so­leil.

4 – Le mi­che­lia, cou­sin du ma­gno­lia

Si vous re­cher­chez un ar­buste com­pact à pe­tites feuilles per­sis­tantes et aux fleurs par­fu­mées, por­tez votre dé­vo­lu sur les mi­che­lias aux co­rolles blanches ou rose et aux pé­tales char­nus, épa­nouis en avril-mai. Par­mi les meilleurs : le ma­gno­lia Gail’s Fa­vou­rite, de bonne rus­ti­ci­té (il ré­siste jus­qu’à -15 °C), très flo­ri­fère et s’éle­vant jus­qu’à 2 mètres de hau­teur.

5 – Le jas­min du Chi­li, pour les soirs d’été

Si cette grim­pante n’ar­bore pas les fleurs co­lo­rées de ses cou­sines di­pla­dé­nias, de nos jours si po­pu­laires, le Man­de­vil­la sua­veo­lens fleu­rit à pro­fu­sion en été, en pe­tites co­rolles étoi­lées d’un blanc pur. Son par­fum est in­tense et suave, dif­fu­sant au loin, et sa rus­ti­ci­té est as­su­rée jus­qu’à -12 °C.

Le ro­sier Vio­lette Par­fu­mée pos­sède de belles fleurs, par­faites pour confec­tion­ner des bou­quets.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.