Ob­jec­tif bien-être avec Lau­ry Thil­le­man

Il y a une vie après Miss France. La preuve avec Lau­ry Thil­le­man, qui signe Au top!, un guide des­ti­né à toutes les femmes pour gar­der la forme. Ren­contre.

Vie Pratique Feminin - - CULTUR’ELLE - Pro­pos recueillis par Jean-pas­cal Gros­so

D’où vous vient ce goût pour le bien-être ?

La no­tion de l’im­por­tance d’une bonne hy­giène de vie, ce sont mes pa­rents qui me l’ont trans­mise. J’ai été très gâ­tée à ce ni­veau-là. J’ai une ma­man qui cui­sine très bien et qui a vrai­ment tout fait – jus­qu’à mettre de cô­té sa vie pro­fes­sion­nelle – pour nous éle­ver de la ma­nière la plus saine qui soit. Mon père, qui était ma­rin, s’oc­cu­pait éga­le­ment beau­coup de nous dès qu’il ren­trait de mis­sion. Mon équi­libre, aus­si bien cô­té nu­tri­tion que soins au na­tu­rel et pen­sée po­si­tive, me vient di­rec­te­ment d’eux.

Un pro­duit phare à nous conseiller ?

Je suis une grande fan des su­per­a­li­ments, j’en parle beau­coup dans mon livre. Les graines et les noix, en par­ti­cu­lier, re­gorgent de vi­ta­mines, de nu­tri­ments, d’an­ti­oxy­dants… Ce sont de vraies al­liées an­ti-âge. J’en par­sème cha­cun de mes plats au quo­ti­dien.

Un ré­flexe beau­té du ma­tin ?

J’ai une peau très sen­sible. Je m’as­perge sim­ple­ment le vi­sage d’eau de rose ou d’eau de cac­tus. Elles sont très ra­fraî­chis­santes et très hy­dra­tantes à la fois. J’ai un be­soin d’hy­dra­ta­tion permanent. C’est la rai­son pour la­quelle je me ma­quille peu.

Une consom­ma­tion green au quo­ti­dien ?

Je m’hy­drate tout au long de la jour­née, pour une belle peau mais aus­si pour mon bien-être gé­né­ral. Juan, mon com­pa­gnon, m’a don­né le goût des in­fu­sions. En par­lant de ré­cu­pé­ra­tion, d’écologie, nous ne je­tons rien : quand nous man­geons un ana­nas, par exemple, les peaux vont nous ser­vir à concoc­ter une in­fu­sion dé­tox drai­nante. Nous y ajou­tons un peu de ci­tron, de gin­gembre et de miel, et le tour est joué. J’em­porte tou­jours une gourde d’in­fu­sion avec moi, chaude ou froide.

Êtes-vous op­ti­miste quant à la pro­tec­tion de l’en­vi­ron­ne­ment ?

Non, pas du tout. Plus j’agis, plus j’ai l’im­pres­sion que le pro­blème s’ac­croît de jour en jour. Lorsque vous voyez une per­sonne je­ter ses mé­gots à la mer, il faut lui ex­pli­quer que ces der­niers met­tront dix ans à se dé­té­rio­rer… s’ils ne sont pas ava­lés par des pois­sons pour se re­trou­ver, au fi­nal, dans votre as­siette ! Mais les gens vous re­gardent gé­né­ra­le­ment avec de grands yeux en vous di­sant qu’ils ne font rien de mal. C’est désar­mant.

Comment vous est ve­nue l’idée d’au top ! ?

Je vou­lais pous­ser plus loin les dia­logues en­ta­més sur les ré­seaux so­ciaux. Beau­coup de fol­lo­wers sou­hai­taient que je dé­livre des conseils bien-être, san­té, sport et beau­té. Je n’in­vente rien avec ce livre. Ce sont juste mes ha­bi­tudes quo­ti­diennes, que j’avais en­vie de faire dé­cou­vrir au plus grand nombre.

”La na­ture a une place très im­por­tante dans ma vie”

Lau­ry avec son com­pa­gnon, le chef cui­si­nier Juan Ar­be­laez (par­ti­ci­pant de « Top Chef » en 2012)

Au top ! de Lau­ry Thil­le­man (éd. Ta­na, 19,95 €)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.