3 CHAMAEDOREA

Der­rière ce nom bo­ta­nique se cachent plus de 120 va­rié­tés de pal­miers mi­nia­tures, dont les deux plus ré­pan­dues sont le pal­mier nain (Chamaedorea ele­gans) et le pal­mier bam­bou (Chamaedorea sei­fri­zii). Très ré­sis­tants, né­ces­si­tant peu de lu­mière, ai­mant se

Vie Pratique Feminin - - DÉPOLLUER SON INTÉRIEUR / DOSSIER -

Son ac­tion dé­pol­luante ?

Le chamaedorea ab­sorbe les par­ti­cules no­cives par ses feuilles et ses ra­cines : for­mal­dé­hyde, xy­lène, am­mo­niac, ben­zène et tri­chlor­éthy­lène, dangereux pour le foie et les reins. Ces pal­miers mi­nia­tures contri­buent à ré­duire al­ler­gies, af­fec­tions res­pi­ra­toires, maux de tête et fa­tigue dus aux COV (voir p. 53).

Pré­cau­tions d’em­ploi

Le chamaedorea ne pré­sente au­cun risque de toxi­ci­té pour l’être hu­main, le chien et le chat. Seuls ses fruits sont ir­ri­tants, mais pour qu’ils ap­pa­raissent, il faut un pal­mier mâle et un pal­mier fe­melle afin que la pol­li­ni­sa­tion s’opère. En in­té­rieur, le risque est donc mi­nime !

Où je le trouve ?

Très cou­rant dans les jar­di­ne­ries, il est sou­vent dis­po­nible dans les su­per­mar­chés dis­po­sant d’un rayon spé­cia­li­sé.

Com­bien ça coûte ?

Les prix va­rient en fonc­tion de la taille (lar­geur et hau­teur) de la plante. Un pal­mier d’en­vi­ron 30 cm de haut vous coû­te­ra moins de 10 €. Mais il fau­dra dé­bour­ser plus de 100 € pour les spé­ci­mens dé­pas­sant 1 mètre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.