LE POINSETTIA

Vie Pratique Feminin - - Se Mettre Au Vert -

Ses brac­tées sont d’un rouge clair, rose sau­mon ou blanc crème et en­tourent un coeur de pe­tits bou­tons de fleurs jaunes. Le sym­bo­lisme du Poinsettia, éga­le­ment ap­pe­lé étoile de Noël, re­monte à l’his­toire de la Na­ti­vi­té. L’étoile de Beth­léem in­di­quait le lieu de nais­sance de l’en­fant Jé­sus, re­cher­ché par les Rois mages. La forme de l’in­flo­res­cence des Poin­set­tias res­semble à une étoile. La plante doit son nom à l’am­bas­sa­deur amé­ri­cain au Mexique, Joel Poin­sett, qui l’in­tro­dui­sit aux États-unis au dé­but du XIXE siècle. De­puis, le 12 dé­cembre (date de la mort de Joel Poin­sett) a été dé­cla­ré Poinsettia Day, et l’on offre un Poinsettia. C’est aus­si une plante d’in­té­rieur dé­pol­luante et un pro­duit de sai­son entre no­vembre et dé­cembre. EN PRENDRE SOIN

Le Poinsettia est une plante fleu­rie ré­sis­tante, mais elle est sen­sible aux tem­pé­ra­tures basses et chan­geantes. Elle n’ap­pré­cie ni les cou­rants d’air ni les en­droits très chauds comme la proxi­mi­té du chauf­fage ou de la che­mi­née. Ac­cor­dez-lui une place lu­mi­neuse de choix et sans so­leil di­rect. Ar­ro­sez-le mo­dé­ré­ment, à l’eau tem­pé­rée, sur­tout quand il fleu­rit. Pour pré­ser­ver long­temps la beau­té de cette plante d’in­té­rieur, don­nez-lui de l’en­grais une fois toutes les trois se­maines. At­ten­tion, si une tige de la plante se casse et que la peau entre en contact avec son suc, rin­cez bien vos mains et ne vous frot­tez pas les yeux. Le feuillage du Poinsettia jau­nit et tombe ? Pla­cez-le dans un en­droit plus frais et plus clair tout en aug­men­tant l’hu­mi­di­té de l’air.

LE FAIRE RE­FLEU­RIR

Vous pou­vez conser­ver un Poinsettia d’une an­née sur l’autre. Pour y par­ve­nir, après la flo­rai­son, taillez les tiges à 10-12 cm de lon­gueur, conser­vez la plante à 10 °C en­vi­ron en la main­te­nant presque au sec pour la mettre en re­pos vé­gé­ta­tif. En mai, pla­cez la plante en plein air, à la lu­mière, en en­fouis­sant le pot dans le sol ou la tourbe et en ar­ro­sant ré­gu­liè­re­ment avec de l’en­grais. Ren­trez-la à la mi-sep­tembre : pen­dant huit se­maines, elle de­vra al­ter­ner entre lu­mière du jour et obs­cu­ri­té to­tale (12 à 14 heures mi­ni­mum dans une pièce sombre, un pla­card, sous un car­ton) pour que ses brac­tées se co­lorent.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.