Jar­din – Faire re­fleu­rir les belles de Noël

Les plantes que l’on s’offre à la sai­son des fêtes ont la ré­pu­ta­tion de ne du­rer qu’un temps. Or avec quelques soins ap­pro­priés, il est fa­cile de les en­tre­te­nir et de les conser­ver pour les faire re­fleu­rir aux beaux jours. Voi­ci comment…

Vie Pratique Feminin - - Sommaire - PAR ÉLO­DIE DECLERCK

Su­blime avec ses fleurs qui évoquent des pa­pillons, le Pha­lae­nop­sis est aus­si fa­cile à vivre. Des atouts qui ont fait de cette plante élé­gante une in­con­tour­nable. La preuve : c’est l’une des or­chi­dées les plus culti­vées au monde ! Et l’une des fleurs les plus of­fertes en pé­riode de fêtes de fin d’an­née. La flo­rai­son des Pha­lae­nop­sis est un vé­ri­table spec­tacle. Les fleurs, grandes ou pe­tites, sou­vent or­nées de ma­gni­fiques mo­tifs, éclosent peu à peu. Au fur et me­sure qu’elles se mul­ti­plient, la haute tige souple penche… fai­sant une dé­li­cieuse révérence pour clô­tu­rer ce show 100 % na­ture.

EN PRENDRE SOIN

Le Pha­lae­nop­sis est une orchidée peu exi­geante. De la lu­mière, de l’eau non cal­caire et une douce tem­pé­ra­ture (idéa­le­ment entre 18 et 22 °C) font son bon­heur. Dès la mi-oc­tobre et jus­qu’à la fin de l’hi­ver, pour qu’il soit au top même lorsque les jours rac­cour­cissent, on n’hé­site pas à le pla­cer en plein so­leil. At­ten­tion, ce n’est pas un grand ama­teur d’eau. Un bon bain une fois par se­maine lui suf­fit : on im­merge son pot, on le laisse s’égout­ter et le tour est joué. Pour

ai­der les bou­tons à s’ou­vrir, on ajoute, toutes les trois se­maines, un peu d’en­grais pour plantes ou d’en­grais spé­cial pour or­chi­dées. Im­por­tant : le Pha­lae­nop­sis doit être culti­vé sur un sub­strat spé­cial et dans un pot trans­pa­rent pour que les ra­cines puissent cap­ter le maxi­mum de lu­mière.

LA FAIRE RE­FLEU­RIR

Une fois la flo­rai­son ter­mi­née, il faut re­ti­rer les fleurs fa­nées. Lais­sez la plante re­po­ser quelques jours avant d’ef­fec­tuer la coupe. En par­tant de la base de l’orchidée, cou­pez la tige à 1 cm au-des­sus du troi­sième bour­geon. Une nou­velle pousse ain­si que des pe­tits bour­geons ap­pa­raî­tront. Il faut comp­ter plu­sieurs se­maines voire quelques mois, car elle a be­soin d’un re­pos vé­gé­ta­tif pour re­fleu­rir. En­tre­po­sez-la dans un en­droit frais et non chauf­fé (15 °C en­vi­ron). Vous pou­vez la sor­tir une fois les ge­lées pas­sées. Quelques heures à l’ombre des arbres leur font le plus grand bien.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.