Ma­rie,

Vie Pratique Sante - - MÉDECINES DOUCES -

Alors que j'étais en­core jeune ma­man, mon ma­ri a été mu­té à Ål­borg, dans le nord du Jut­land. Notre dé­mé­na­ge­ment a eu lieu au dé­but de l’été et les pre­miers mois, ce sé­jour au Da­ne­mark fut un ra­vis­se­ment. À la fin de l’au­tomne, j’ai res­sen­ti une baisse de forme, mise sur le compte des ef­forts dé­ployés pour re­peindre et amé­na­ger la mai­son. Les vi­ta­mines et les com­plé­ments ali­men­taires n’y ont rien chan­gé. Vers Noël, j’ai com­men­cé à broyer du noir alors que tout al­lait bien dans ma vie, n’osant pas en par­ler à nos amis ni aux col­lègues de mon ma­ri. Sen­tant la dé­pres­sion ar­ri­ver, j’ai fi­ni par al­ler chez le mé­de­cin, qui m’a ex­pli­qué que ce phé­no­mène dû au dé­fi­cit de lu­mière pen­dant plu­sieurs mois de l’an­née était tout à fait cou­rant et qu’il tou­chait près de 15 % de la po­pu­la­tion de la ré­gion ! Il m’a in­vi­tée à faire de longues ba­lades, à man­ger du pois­son et m’a as­su­ré que le blues se­rait moindre après un ou deux hi­vers. Ce qui s’est d'ailleurs vé­ri­fié !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.