LA MAR­TIN D- 18

Vintage Guitare - - LUTHIER -

Les pre­mières D- 18, ava­tar aca­jou du mo­dèle Dread­nought, sor­tirent en 1932. Equi­pées d’un manche 12- cases, elles ne sor­tirent des ate­liers qu’en très pe­tit nombre ( une tren­taine d’exem­plaires) avant d’être pro­po­sées ex­clu­si­ve­ment en manche 14 cases. La touche en ébène fut rem­pla­cée par une touche en pa­lis­sandre en 1947. Le fi­let de bor­dure était ini­tia­le­ment pro­po­sé en plas­tique noir, mais dès 1936 il fut rem­pla­cé par du cel­lu­loid imi­ta­tion écaille ( pour re­ve­nir au plas­tique noir en 1966). C’est éga­le­ment en 1966 que la plaque de pro­tec­tion en imi­ta­tion écaille fut rem­pla­cée par du plas­tique noir. Comme sur tous les mo­dèles, son bar­rage en X fut dé­pla­cé vers le bas en 1939. Vers le mi­lieu de la même an­née, un dé­tail d’im­por­tance con­cer­nant la lar­geur du manche fit son ap­pa­ri­tion : la lar­geur au sillet pas­sa de 4,7 cm à 4,3 cm. Les mo­dèles an­té­rieurs pré­sentent donc un manche plus large, ap­pré­cié des mu­si­ciens adeptes d’un jeu plus en « po­si­tion » , comme le fin­ger­pi­cking, puisque cette lar­geur de manche, et l’es­pace entre les cordes qui en dé­coule, fa­vo­risent un jeu en ac­cord. Mal­gré les nom­breux mo­dèles co­pies d’époque qui sont au­jourd’hui pro­po­sés par Mar­tin, ces gui­tares des an­nées 1930 sont par­ti­cu­liè­re­ment ap­pré­ciées des mu­si­ciens qui ont mal­heu­reu­se­ment le plus grand mal à s’of­frir de tels mo­dèles. Ch. S.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.