LA GUI­TARE DU MOIS CHEZ ELDERLY

NA­TIO­NAL TOWN AND COUN­TRY 1104 ( 1955)

Vintage Guitare - - VINTAGE GUITAR MAGAZINE NEWS -

Notre gui­tare du mois est un ins­tru­ment re­la­ti­ve­ment mo­deste mais dé­fi­ni­ti­ve­ment très co­ol. Construite par la com­pa­gnie Val­co à Chi­ca­go, c’est un ins­tru­ment à simple pan cou­pé. La marque Na­tio­nal a une his­toire très mou­ve­men­tée. Après avoir fu­sion­né avec Do­bro, elle fut ré­or­ga­ni­sée en 1942 sous la marque Val­co, des ini­tiales des pré­noms de ses fon­da­teurs ( Vic­tor Smith, Al Frost et Louis Do­pye­ra) et dé­mé­na­gea au même mo­ment de Ca­li­for­nie vers Chi­ca­go. Après la Deuxième Guerre mon­diale, Val­co aban­don­na la construc­tion de gui­tares à ré­so­na­teurs et se concen­tra sur les élec­triques, et es­saya dès le dé­but des an­nées 50 de sau­ter dans le wa­gon des so­lid­bo­dies, avec plus ou moins de suc­cès. Cet exem­plaire de Town & Coun­try date de la pre­mière an­née de pro­duc­tion de la gui­tare. Ces mo­dèles n’avaient pas de barre d’ajus­te­ment, mais une masse sur­pre­nante de mé­tal ( ma­gne­sium) au coeur d’un manche au pro­fil dé­li­cat et très fin avec un V dé­li­cat. Ces manches étaient d’une so­li­di­té à toute épreuve, et ils étaient vis­sés, quoique plus dé­li­cats à re­ti­rer que leurs équi­va­lents de chez Fen­der. Le corps est en érable, plat, mais res­semble au pro­fil d’une Les Paul et porte sur son dos une plaque amo­vible en plas­tique. Le manche est pa­ré d’une touche en pa­lis­sandre bor­dée d’un fi­let et or­née de re­pères en pa­ral­lé­lo­grammes. Les deux mi­cros simples- bo­bi­nages ont un très beau ni­veau de sor­tie grâce à leurs ai­mants Al­ni­co V et leur large bo­bine et ré­sistent très bien au fa­meux hum. On no­te­ra le che­va­let ajus­table et com­pen­sé en pa­lis­sandre, et le cor­dier en tra­pèze. Ce cor­dier, comme le reste de l’ac­cas­tillage, est pla­qué ni­ckel ( la grande soeur et ra­ris­sime Glen­wood était si­mi­laire mais pla­quée or). Le rec­tangle de nacre à la dou­zième frette dis­si­mule une vis qui joint le manche au corps. On no­te­ra les sept bou­tons sur la plaque in­fé­rieure. Ce sont des contrôles vo­lume et to­na­li­té pour le mi­cro manche, le mi­cro che­va­let, et les deux mi­cros mê­lés. Le le­vier près du jack est le se­lec­teur. Na­tio­nal a tou­jours ai­mé les bou­tons à pro­fu­sion !

Deux mi­cros qui res­semblent à des hum­bu­ckers mais sont en fait des simples- bo­bi­nages, mais qui ré­sistent néan­moins de fa­çon re­mar­quable aux bruits pa­ra­sites grâce à leurs ai­mants Al­ni­co V et pré­sentent un beau ni­veau de sor­tie. Le tout as­sis­té par une plé­thore de ré­glages. Chez Na­tio­nal, on aime bien les bou­tons ! ( Pho­to : Dave Mat­chette)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.