LE VI­BRA­TO : UNE MÉ­CA­NIQUE DE PRÉ­CI­SION

Vintage Guitare - - HISTOIRE -

Le vi­bra­to conçu par Leo Fen­der pour la Jazz­mas­ter était d’une concep­tion to­ta­le­ment dif­fé­rente de celle de la Stra­to­cas­ter. Sur cette der­nière, le bras du vi­bra­to met­tait en mou­ve­ment un bloc sur l’ar­rière du­quel étaient an­crées les cordes après avoir pas­sé le cap du che­va­let et tra­ver­sé le corps. Sur la Jazz­mas­ter, c’est une plaque ho­ri­zon­tale qui était mise en mou­ve­ment. Sur cette plaque étaient éga­le­ment fixés le bras du vi­bra­to ain­si qu’un res­sort de taille res­pec­table. Une longue vis, si­tuée en amont du bras du che­va­let, pas­sait au mi­lieu du res­sort pour en ajus­ter la ten­sion et ré­gler ain­si la flexi­bi­li­té de tout le sys­tème. Lorsque l’on ma­ni­pu­lait le bras du vi­bra­to, on agis­sait di­rec­te­ment sur la plaque, le res­sort fai­sant of­fice de contre- pou­voir et per­met­tant à l’en­semble de re­trou­ver sa po­si­tion ini­tiale après ac­tion sur le bras. Le vi­bra­to de la Jazz­mas­ter pou­vait être blo­qué par l’in­ter­mé­diaire du bou­ton cy­lin­drique ( si­tué à la gauche du cro­quis), qui, une fois glis­sé vers le vi­bra­to, se ca­lait sur l’ex­tré­mi­té de la plaque ( po­si­tion en poin­tillés) et im­mo­bi­li­sait cette plaque en po­si­tion de base. Cette pos­si­bi­li­té d’an­ni­hi­ler le vi­bra­to fa­ci­li­tait le chan­ge­ment des cordes. Dans son livre Fen­der The In­side Sto­ry, For­rest White re­ven­dique éga­le­ment la pa­ter­ni­té de ce concept et ex­plique : « J’ai dit à Leo, lorsque j’ai vu la Stra­to­cas­ter pour la pre­mière fois, qu’il au­rait du mettre un ver­rouillage sur le tre­mo­lo pour pou­voir chan­ger les cordes plus fa­ci­le­ment (…) Vous no­te­rez que sur sa gui­tare sui­vante, la Jazz­mas­ter, il mit un ver­rou sur le tre­mo­lo et le fit bre­ve­ter sous le nom de trem- lock »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.