Edi­to

Vintage Guitare - - SOMMAIRE - Ch­ris­tian Sé­gu­ret

Les Paul vé­cut une époque heu­reuse : les an­nées 30 et l’im­mé­diat après- guerre. Un temps où, par­ti­cu­liè­re­ment en Amé­rique, tous les rêves étaient per­mis. Il vé­cut sa car­rière quand il était en­core pos­sible de na­vi­guer entre les genres, de maî­tri­ser plu­sieurs com­pé­tences, d’être un bri­co­leur de gé­nie, un gui­ta­riste de haut vol, un concep­teur d’ins­tru­ments, un roi du mar­ke­ting, un pro­duc­teur adou­bé, un ar­tiste à suc­cès, et de me­ner toutes ces ac­ti­vi­tés avec une for­tune in­éga­lée dans tous les do­maines... Mais l’on parle d’un temps où Jesse Owens pou­vait aus­si pré­tendre au titre au sprint et à la lon­gueur, où Mar­cel Pa­gnol pos­tu­lait à l’Aca­dé­mie et tour­nait des films à suc­cès, où Guillau­met pi­lo­tait son avion avec grâce et plon­geait les mains dans le cam­bouis pour se dé­ga­ger d’une mau­vaise passe en plein dé­sert. Bref une époque où le de­gré de spé­cia­li­sa­tion était moindre, les en­jeux tech­no­lo­giques plus simples à abor­der, les com­pé­tences phy­siques ou ar­tis­tiques moins com­pé­ti­tives et les sa­voirs moins éle­vés. Un temps où, sans som­brer dans la ver­sa­ti­li­té et l’in­cons­tance, on pou­vait se consa­crer à plu­sieurs do­maines, en maî­tri­ser les ac­quis sans pas­ser pour un touche- à- tout. C’est ce que fit Les Paul avec une ai­sance qui fri­se­rait l’im­pos­sible au­jourd’hui. Pour do­mi­ner une seule des dis­ci­plines dans les­quelles il ex­cel­la à l’époque, une vie ne suf­fit plus. Faut- il se ré­jouir ou se dé­so­ler de cette mon­tée ra­pide du ni­veau des com­pé­tences, nous ne nous pro­non­ce­rons pas. Nous sa­lue­rons juste ce der­nier des Mo­hi­cans mu­si­caux, cet Apol­lon mul­ti- tâche sur son char tout- ter­rain, ce Phé­nix à six cordes qui, quelle que fût la cas­quette qu’il por­tait, consa­cra au fi­nal toutes ses vies à la gui­tare.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.