Edi­to

Vintage Guitare - - EDITO - SOMMAIRE - Ch­ris­tian Sé­gu­ret

Ai­mer les vieilles gui­tares, c’est une fa­çon de par­tir à la re­cherche du temps per­du. Et d’une cer­taine ma­nière, re­fu­ser l’idée même qu’il existe un temps per­du. Et si cette ob­ses­sion du vin­tage n’était en fait que la vo­lon­té de se connec­ter à une époque, à un ins­tant… Comme ces tour­neurs de table qui at­tendent un signe de l’au­de­là, nous at­ten­dons sou­vent des gui­tares qu’elles nous parlent. Et le pire est qu’elles le font très sou­vent. Le tout est de se lais­ser por­ter par sa mé­moire af­fec­tive et d’écou­ter le mes­sage qu’elles font re­mon­ter. Comme une vieille bâ­tisse, un ob­jet dé­lo­gé d’une bro­cante, et plus que tout, comme un grand vin, une gui­tare nous offre les moyens de nous connec­ter à un pas­sé qui fut un jour bien pré­sent. Les sco­ries dé­po­sées par les an­nées étant bien la preuve de son lien di­rect à un autre mil­lé­sime, que notre ob­ses­sion de l’ « ori­gi­nal » tra­duit bien : la marque du temps, et elle seule, étant au fi­nal ac­cep­tée. L’in­trin­sèque, la joua­bi­li­té, et même la mu­si­ca­li­té de l’ob­jet nous in­té­ressent fi­na­le­ment moins que ce qu’il a à nous dire du jour où il fut construit. Et ce­ci n’a rien de nau­séa­bond, ou de ré­tro­grade, en­core moins, comme ce sou­ci de l’au­then­tique pour­rait le lais­ser pen­ser, de « conser­va­teur » . Je suis per­sua­dé que si la plu­part d’entre nous pou­vions par­tir en quête des ins­tru­ments du fu­tur, nous le fe­rions avec la même fièvre, le même be­soin de nous jouer des époques et de nous pro­je­ter dans un autre mo­ment. Cette ca­pa­ci­té à se trans­por­ter ailleurs re­pose d’ailleurs beau­coup plus sur l’ima­gi­na­tion, le char­nel, le dio­ny­siaque, que sur la rai­son, le concept, le triste énon­cé des faits… Il faut se mé­fier de ceux qui nous parlent de ces pi­liers de la ci­vi­li­sa­tion que sont les gui­tares et les vins avec l’ari­di­té d’un ca­ta­logue, l’en­nui pro­gram­mé et conta­gieux d’un guide de mu­sée. Peut- être n’avons- nous d’ailleurs pas échap­pé ici à ce tra­vers, mais nous y veillons, c’est pro­mis...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.