Ol­cott- Bick­ford

Vah­dah Ol­cott- Bick­ford était une concer­tiste et pro­fes­seur de gui­tare de re­nom entre les deux guerres, qui fit construire par Mar­tin une sé­rie de gui­tares ins­pi­rées des mo­dèles 42 et 45 qu’elle uti­li­sait, mais sans les or­ne­men­ta­tions ! Ce sont ain­si les

Vintage Guitare - - HISTOIRE -

Ethel Lu­cre­tia Ol­cott est née le 17 Oc­tobre 1885 à Nor­walk dans Ohio. À l’âge de huit ans, elle com­men­ça à prendre des le­çons à Los An­geles avec George Lind­say, un gui­ta­riste clas­sique ré­pu­té. En 1914 elle s’ins­tal­la à New York où elle don­na des concerts et des cours, et pu­blia en col­la­bo­ra­tion avec Phi­lip J. Bone le livre The Guitar and Mandolin qui connut un beau suc­cès. Elle épou­sa en 1915 My­ron Bick­ford ( Za­rh), un man­do­li­niste bien connu, très fé­ru d’as­tro­lo­gie, ce qui ex­plique qu’ils aient chan­gé leurs noms pour Vadha et Za­rh, pa­tro­nymes connus dans le mi­lieu de l’as­tro­lo­gie. Lors­qu’elle re­tour­na à Los An­geles en 1923, Vadha en­tre­prit de fon­der l’Ame­ri­can Guitar So­cie­ty ( AGS) dont elle fut la di­rec­trice mu­si­cale, et col­la­bo­ra ac­ti­ve­ment au ma­ga­zine The Cres­cen­do et aux édi­tions Zar­vah Pu­bli­shing qu’elle fon­da avec son ma­ri pour four­nir les membres de la So­cié­té en ma­té­riel mu­si­cal. Pro­fes­seur re­con­nu et adu­lé, Vah­dah Ol­cottBick­ford pu­blia plu­sieurs mé­thodes à suc­cès et fit réa­li­ser par Mar­tin des

mo­dèles 44 qu’elle re­ven­dait à ses élèves. Son phy­sique sus­ci­ta des pas­sions aux quatre coins de la pla­nète, comme en té­moigne ce cour­rier si­gné du lu­thier fran­çais Ge­las que nous avons ex­hu­mé qui, sous cou­vert d’échanges très pro­fes­sion­nels, lui fait part d’une ad­mi­ra­tion sans li­mite pour ses qua­li­tés plas­tiques qui semblent l’ins­pi­rer tout au­tant que ses ta­lents de gui­ta­riste... Ch. S.

Avant de se consa­crer à ses mo­dèles 44, Vah­dah Ol­cott- Bick­ford et ses col­lègues fé­mi­nines du Ban­du­ria Trio exer­çaient leurs ta­lents sur des mo­dèles 42 et 45 clas­si­que­ment bor­dés de nacre. ( Pho­to : DR)

Une Mar­tin 2- 44 “So­loist” Ol­cott Bick­ford de 1930. Bick­ford avait long­temps joué sur des mo­dèles 42 et 45 et rê­vait d’une gui­tare iden­tique mais sans les bor­dures de nacre. C’est ce qu’elle de­man­da à Mar­tin de lui réa­li­ser. La gui­tare est équi­pée de mé­ca­niques ban­jo Gro­ver, comme les OM du même mil­lé­sime. Seule­ment quatre mo­dèle Bick­ford existent en taille 2, tous construits en 1930. On no­te­ra l’ab­sence to­tale d’in­crus­ta­tions sur la touche. À gauche : le char­mant cour­rier de Ge­las à Bick­ford, re­trou­vé par nos soins dans des ar­chives amé­ri­caines. ( Pho­to : Dave Mat­chette)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.