Zoom sur Re­verb. com, par Ch­ris­tian Sé­gu­ret

Vintage Guitare - - EDITO - SOMMAIRE -

Le site Re­verb, comme nous l’avons an­non­cé dans les News du nu­mé­ro 25, est dé­sor­mais opé­ra­tion­nel en France. Ou­til idéal pour tout mu­si­cien ou col­lec­tion­neur en quête de gui­tare ou d’am­pli vin­tage, nous avons dé­ci­dé de tes­ter son ef­fi­ca­ci­té et sa cré­di­bi­li­té, sans conces­sion, en jouant le rôle d’un ac­teur fic­tif en quête d’un ins­tru­ment rare : une Gib­son ES- 175 mu­nie de P- 90.

L’ES- 175 fut ini­tiée par Gib­son en 1949 avec un, puis deux mi­cro( s) P- 90, elle avait pour vo­ca­tion de de­ve­nir l’arme des jazz­men, une place qu’elle réus­sit à prendre puis­qu’elle de­vint l’ins­tru­ment fa­vo­ri de Joe Pass et de quan­ti­té d’autres. Nous nous in­té­res­se­rons ici uni­que­ment aux mo­dèles équi­pés de P- 90, un ou deux mi­cros ( ces der­niers étant ar­ri­vés en 1951). Nous ar­rê­te­rons notre quête avec l’ar­ri­vée des mi­cros hum­bu­ckers sur ce mo­dèle, en fé­vrier 1957.

Com­men­çons par les mo­dèles à deux mi­cros es­ti­més par Re­verb entre 4 081 et 5 053 eu­ros. Nous trou­vons de belles af­faires dans ce do­maine, comme cette gui­tare pro­po­sée par la bou­tique Guitar Sound ba­sée en An­gle­terre. L’ins­tru­ment, construit en 1951, était au dé­part mu­ni d’un seul mi­cro en po­si­tion manche. Ce­lui- ci a été dé­pla­cé en po­si­tion che­va­let et un deuxième mi­cro P- 90 a été ajou­té dans les an­nées 60. Le sé­lec­teur a été po­sé à cette oc­ca­sion, les mé­ca­niques chan­gées et pro­ba­ble­ment éga­le­ment le cor­dier. L’état gé­né­ral est ex­cellent avec quelques marques sur le dos du manche, la gui­tare est li­vrée avec un étui ri­gide da­tant des an­nées 60. La gui­tare a été ré­glée par le lu­thier mai­son et elle est en par­fait état de jeu. Vu ces mo­di­fi­ca­tions, l’ins­tru­ment est pro­po­sé à 4 229 eu­ros, et vu sa proxi­mi­té ( Chi­ches­ter en An­gle­terre), les frais de port sont ré­duits : moins de 50 eu­ros. Cer­tai­ne­ment une belle op­por­tu­ni­té pour un

mu­si­cien en quête d’une ES- 175D d’époque et qui ne s’in­quiète pas trop de l’ori­gi­na­li­té de l’ins­tru­ment.

En­core meilleur mar­ché : Vin­tage Cor­rect Parts à Chi­ca­go dans l’Il­li­nois pro­pose une ES- 175D de 1956 à 3 880 eu­ros plus 140 eu­ros de port. Ce qui semble consti­tuer une ma­gni­fique af­faire. Les pho­tos sont pré­cises et de belle qua­li­té et ne ré­vèlent pas de pro­blème po­ten­tiel. C’est mal­heu­reu­se­ment un peu loin pour al­ler vé­ri­fier l’ins­tru­ment sur place, mais s’il n’y a pas de loup ca­ché, c’est cer­tai­ne­ment une des meilleures af­faires de cette sé­rie. Mi­chaels Mu­sic à New York pro­pose une ES- 175D de 1956 avec une plaque de jack ex­tra- large pour ca­mou­fler une frac­ture d’éclisse as­sez im­por­tante. Ce­la jus­ti­fie le prix sym­pa­thique : 3 741 eu­ros plus 145 de port. Main Drag Mu­sic à New York se rap­proche des cotes ha­bi­tuelles avec une 175D à 4 589 eu­ros plus 218 eu­ros d’ex­pé­di­tion, avec mé­ca­niques chan­gées et une « pe­tite » frac­ture de tête, pas si rare sur ce type de gui­tare, et pas rédhi­bi­toire si elle a été ré­pa­rée dans les règles de l’art ( prix un peu cher néan­moins pour une gui­tare ayant su­bi ce dom­mage).

Par­mi les mo­dèles à un seul mi­cro, nous avons trou­vé celle pro­po­sée par le New Kings Road Vin­tage Guitar Em­po­rium de Londres : une ES- 175 de 1951 en sun­burst, avec des mé­ca­niques et des po­ten­tio­mètres non ori­gi­naux. Le port est re­la­ti­ve­ment éle­vé pour un ins­tru­ment si­tué en An­gle­terre, mais l’avan­tage est qu’il suf­fit d’un pe­tit tra­jet en Eu­ros­tar pour al­ler goû­ter la gui­tare en di­rect, et de s’of­frir un pe­tit week- end à Londres par la même oc­ca­sion ! À 6 043 eu­ros, la gui­tare n’est pas don­née, mais son état semble ex­cellent. Pour pra­ti­que­ment le même prix, notre ami Ga­ry Dick de Ga­ry’s Clas­sic Gui­tars pro­pose à 5 829 eu­ros un ins­tru­ment du même mil­lé­sime ( 1951), mais dans une plus rare fi­ni­tion na­tu­relle. Les Gib­son blondes sont plus re­cher­chées, et les bois sé­lec­tion­nés sou­vent su­pé­rieurs sur le plan vi­suel sur ce type de gui­tares. Si l’on consi­dère que les mé­ca­niques Klu­son et les po­tards sont d’ori­gine, cet ins­tru­ment pa­raît consti­tuer une ex­cel­lente af­faire. La gui­tare pro­po­sée par Day­ton Vin-

Ce mo­dèle de 1951 pro­po­sé par Guitar Sound à Chi­ches­ter en Grande- Bre­tagne a eu un mi­cro ra­jou­té et consti­tue une belle af­faire.

L’ES- 175 blonde na­tu­relle de Oli­via’s Vin­tage de 1955 n’est pas la moins chère, mais sû­re­ment une des plus belle de ce sur­vol.

New King’s Road pro­pose cet exem­plaire de 1951.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.