Charbon vé­gé­tal activé : na­tu­rel­le­ment purifiant

Vivre Bio - - Sommaire -

Le charbon vé­gé­tal activé : qu'est-ce que c'est ?

Il s'agit d'une ma­tière ob­te­nue à par­tir de la cal­ci­na­tion de ma­tières or­ga­niques vé­gé­tales telles que les coques de noix de co­co ou les écorces de bois de frêne ou de peu­plier. Cette cal­ci­na­tion se dé­roule en deux étapes. La pre­mière consiste à faire chauf­fer la ma­tière à de très hautes tem­pé­ra­tures, entre 600 et 900°C, en l’ab­sence to­tale d’oxy­gène. Tous les élé­ments autres que le car­bone vont alors brû­ler et des cra­tères vont ap­pa­raître: une pre­mière po­ro­si­té est for­mée. Vient en­suite une se­conde phase chauf­fante - celle de l'ac­ti­va­tion - aux mêmes tem­pé­ra­tures mais cette fois avec de l'air, des gaz oxy­dants et de la va­peur d'eau in­jec­tée sous pres­sion. Des mil­lions d'al­véoles mi­cro­sco­piques se forment à la sur­face de la ma­tière ac­ti­vée qui peut ab­sor­ber pas moins de 100 fois son vo­lume en gaz. Un charbon vé­gé­tal activé de grande po­ro­si­té est alors for­mé : c’est un pro­duit 100 % na­tu­rel.

Le charbon vé­gé­tal activé au ser­vice de notre bien-être

Ce n'est pas par ha­sard que le charbon vé­gé­tal activé est consom­mé de­puis l'An­ti­qui­té. Grâce aux mil­lions de pores à sa sur­face, le charbon va fixer et pié­ger toxines et gaz res­pon­sables de nos pe­tits tra­cas du quo­ti­dien. Il est ain­si connu pour trai­ter : • les fla­tu­lences, sur­tout après les re­pas

Uti­li­sé de­puis l'An­ti­qui­té, le charbon vé­gé­tal ac­tif - ou charbon vé­gé­tal activé - est tou­jours un clas­sique des re­mèdes de nos grands-mères. Ce pro­duit fait des mi­racles tant sur le plan du confort di­ges­tif que sur ce­lui de la beau­té. Le tout au na­tu­rel !

• les symp­tômes de l’intestin ir­ri­table • les brû­lures d’es­to­mac • les diar­rhées • les in­toxi­ca­tions (ali­men­taires et mé­di­ca­men­teuses) et in­ges­tion de pro­duits do­mes­tiques • les troubles in­tes­ti­naux tels que la gas­tro-en­té­rite Le charbon vé­gé­tal activé au­rait éga­le­ment des ef­fets bé­né­fiques sur le sys­tème car­dio-vas­cu­laire et per­met­trait d'amé­lio­rer l'état des per­sonnes tou­chées par une in­suf­fi­sance ré­nale et qui sont sous dia­lyse.

Les uti­li­sa­tions cos­mé­tiques du charbon vé­gé­tal activé

Le charbon vé­gé­tal activé est aus­si un pro­duit mi­racle uti­li­sé en cos­mé­to­lo­gie. Tou­jours grâce à ses mil­lions de pores, il per­met une ad­sorp­tion ex­cep­tion­nelle per­met­tant à notre peau d'être dé­bar­ras­sée des nom­breux pol­luants et toxines du quo­ti­dien. Le charbon vé­gé­tal activé peut ain­si : • pu­ri­fier et as­sai­nir la peau en ad­sor­bant cer­taines bac­té­ries • dé­toxi­fier la peau en cap­tant pol­luants de tous types (chi­miques, en­vi­ron­ne­men­taux, etc.) • trai­ter les peaux à ten­dance ac­néique • amé­lio­rer la qua­li­té de la peau de fu­meurs ou de per­sonnes sou­mises au stress • neu­tra­li­ser la mau­vaise ha­leine Aux rayons beau­té, le charbon vé­gé­tal activé est sou­vent pré­sent sous forme de masque dé­toxi­fiant et purifiant.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.