Prendre son temps

Vivre Bio - - Kids -

Une autre consta­ta­tion so­ciale a mo­ti­vé l'émer­gence de cette idéo­lo­gie : Notre quo­ti­dien est de­ve­nu mi­nu­té. Tout va vite, très vite. Il faut cou­rir pour ne rien ra­ter. Al­ler au tra­vail, faire les courses, pré­pa­rer à man­ger, sor­tir les poubelles ... A quel mo­ment au juste pre­nons nous réel­le­ment le temps de vivre ? To­ta­le­ment en­ga­gés dans la fré­né­sie am­biante, les pa­rents courent tout le temps et les en­fants es­saient tant bien que mal de suivre. Avec la com­mu­ni­ca­tion qui s'ap­pau­vrit, la pres­sion qui monte et l'épui­se­ment qui s'ins­talle, le fos­sé se creuse entre pa­rents et en­fants. La té­lé­vi­sion, les jeux vi­déo et les gad­gets sont, hé­las, les bouche-trous iné­luc­tables qui ne font qu'ac­croître cet écart. Em­blèmes du consu­mé­risme et de l'éter­nelle in­sa­tis­fac­tion, ils im­pactent fa­ta­le­ment le dé­ve­lop­pe­ment d'en­fants beau­coup trop seuls et beau­coup trop épui­sés pour op­po­ser une ré­sis­tance. Le slow pa­ren­ting se pré­sente comme un mode de vie plus se­rein dans le­quel les pa­rents sont in­vi­tés à être moins exi­geants en­vers eux mêmes. Il s'agit de chan­ger ses ha­bi­tudes ; En ré­ser­vant des jour­nées off pour être en fa­mille ou en étei­gnant la té­lé­vi­sion au mo­ment du dî­ner. En ces­sant de vou­loir sys­té­ma­ti­que­ment faire quelque chose, il se­ra plus fa­cile de s'ar­rê­ter pour sa­vou­rer le pré­sent. Il s'agit en­fin de prendre le temps d'être pa­rents et de VIVRE plei­ne­ment cette pa­ren­ta­li­té en de­hors du temps.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.