TA­LENT

SA­RAH VU, CRÉA­TRICE DE L A MARQUE BO­TA­NY FOLK, CULTIVE L ES PLANTES ET L ES SUCCULENTES DANS DE PRÉ­CIEUSES J ARDINIÈRES QU’ELLE I MAGINE COMME DES ABRIS ACCUEILLANTS POUR CITADINS EN MAL DE NA­TURE. CETTE MAIN VERTE AVERTIE NOUS OUVRE L ES PORTES D’UN UNIV

Vivre Côté Paris - - Le Sommaire - PA R Anne Pe­ric­chi-Drae­ger P HOTOS Ro­main Ri­card

Sa­rah Vu, créa­trice de la marque Bo­ta­ny Folk et main verte. Ses idées, son uni­vers, ses créa­tions.

« J’ai gran­di dans les Alpes en­tou­rée de champs, à l’orée d’une sa­pi­nière. J’ai re­trou­vé le contact avec la na­ture en cher­chant l’apai­se­ment. Jar­di­ner, pen­chée avec at­ten­tion sur mes jar­di­nières après une jour­née de stress ci­ta­din me per­met de me re­cen­trer. Prendre soin d’une plante c’est la re­gar­der s’épa­nouir ! Ce­la me met dans un état de bien­veillance. » Née en France d’une mère d’ori­gine ukrai­nienne et d’un père viet­na­mien, une sil­houette fine et élan­cée, Sa­rah a le sens du raf­fi­ne­ment et de l’élé­gance. Un pas­sage par la mode, lui vaut de ne re­te­nir que l’ex­cel­lence de ses ar­ti­sans. « Dans la mode, ce qui m’in­té­resse, c’est ce que l’on ima­gine à par­tir d’un sa­voir-faire an­ces­tral. Vient en­suite la mo­der­ni­té des lignes. C’est un peu de cette di­men­sion que j’ai sou­hai­té don­ner à mon his­toire. » Il faut re­mon­ter à 2005, pour trou­ver la pre­mière jar­di­nière de Sa­rah, qu’elle a conçue de ses propres mains, dans un ate­lier de po­te­rie. Un pro­to­type, qui ap­proche la sim­pli­ci­té au plus près, un de­si­gn à l’épure as­su­mée et re­ven­di­quée, qui se dé­cline en terre cuite ou émaillée. Deux par­ties se su­per­posent. Dans la pre­mière, on ins­talle les plantes. Au fond des per­fo­ra­tions per­mettent l’aé­ra­tion de la terre et le drai­nage. En des­sous, la se­conde sert de ré­serve d’eau. Bien pen­sé, bien réa­li­sé, l’ob­jet at­teint sa plé­ni­tude et c’est bien pour ce­la qu’il est iden­ti­fié. Re­tour aux ori­gines du de­si­gn et à sa fonc­tion- na­li­té au­tour d’un ob­jet élé­gant, vi­sant les pro­por­tions justes. Ajou­tons à ce­la, la fra­gi­li­té de la ma­tière, ses contours in­cer­tains qui lui donnent une al­lure pré­cieuse, unique. L’in­ten­tion fi­nale étant pour Sa­rah d’as­sem­bler ses jar­di­nières. En sus­pen­sion, seule ou dé­mul­ti­pliées, à la ma­nière d’un mur vé­gé­tal, ou en­core juste po­sées, en centre de table ou en bor­dure de fe­nêtre, les pots vivent en­core mieux ac­com­pa­gnés. Plé­bis­ci­tée, l’idée sé­duit lors­qu’elle l’ex­pose à Jar­dins Jar­din en 2016. Les com­mandes suivent. Il faut alors or­ga­ni­ser la pro­duc­tion qu’elle choi­sit de confier à des ar­ti­sans ma­ro­cains. Elle crée, dans la fou­lée de cet en­thou­siasme, le site mar­chand Bo­ta­ny Folk. Au prin­temps der­nier, une in­vi­ta­tion du Bon Mar­ché, lui per­met de mieux faire connaître sa marque. Voyage en­core et ou­ver­ture du pro­jet, elle envisage dé­sor­mais de pro­duire ses jar­di­nières en grès au Por­tu­gal. Une ma­tière plus ré­sis­tante qui al­longe sa du­rée de vie. « J’ai dé­mar­ré avec l’en­vie de culti­ver à la mai­son et en vou­lant in­té­grer le vé­gé­tal dans l’ha­bi­tat ur­bain, comme une pa­ren­thèse qui al­lie es­thé­tique, na­ture et re­con­nexion avec à soi-même. Un bel ac­com­plis­se­ment.

PAGE DE GAUCHE Dans l’en­ca­dre­ment de sa fe­nêtre, comme un ta­bleau vé­gé­tal, Sa­rah a ins­tal­lé ses jar­di­nières en terre cuite sus­pen­dues par un lien en lai­ton pa­ti­né ca­non de fu­sil. CI- CONTRE Ban­quette 1950 chi­née aux puces de Vanves, ki­lim en pro­ve­nance d’Ara­bie Saou­dite et lampes 1940 de fa­mille. Ta­bou­rets de Pierre Cha­po et cous­sins, Ca­ra­vane.

PAGE DE GAUCHE Sa­rah Vu dans sa salle à man­ger. Table, Knoll. Chaises en fibre de verre, 1960, et en ve­lours vert, 1950, Sté­pha­nie Pol. Ki­lim pro­ve­nant d’Ara­bie Saou­dite. CI- CONTRE 1. Pêle-mêle de pots en terre cuite, Bo­ta­ny Folk. 2. La créa­trice de Bo­ta­ny Folk, ins­talle les plantes dans une des jar­di­nières en terre cuite émaillée de sa col­lec­tion. Dans le champ de ses pos­sibles, elle pro­pose de faire vivre ses jar­di­nières en com­po­sant une créa­tion sur me­sure puis de les li­vrer à Pa­ris.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.