LA CONQUÊTE DE L’ES­PACE

Lors­qu’un stu­dio d’étu­diant part à la conquête d’un pan d’his­toire, Pa­ris s’éveille en beau­té. Au Pan­théon, l’ar­chi­tecte d’in­té­rieur Es­telle Griffe ré­nove vingt-sept mètres car­rés en ré­in­ven­tant le plai­sir de vivre dans un pe­tit es­pace.

Vivre Côté Paris - - Le Sommaire -

Au Pan­théon, la ré­no­va­tion d’un 27 m2 ré­in­vente le plai­sir de vivre dans un pe­tit es­pace.

La fa­çon dont Es­telle Griffe aborde un pro­jet est tou­jours à la fois pré­cise et por­tée par son en­thou­siasme. Une com­bi­nai­son qui croise des lignes de force, dé­gage des pers­pec­tives et des échap­pées vi­suelles pour cap­tu­rer la lu­mière et le pay­sage. Sa ré­flexion sur l’agen­ce­ment de ce stu­dio se nour­rit de la vue pa­tri­mo­niale. Dôme du Pan­théon, tour Clo­vis du ly­cée Hen­ri IV, ves­tige de l’ab­baye Sainte-Ge­ne­viève, église Saint-Étien­ne­du-Mont. Com­ment réunir vi­suel­le­ment dans un mou­choir de poche ces élé­ments d’his­toire et en jouir au quo­ti­dien ? Quelques cloi­sons sup­pri­mées et trois fe­nêtres ali­gnées, ou­vertes sur ce Pa­ris his­to­rique, créent une res­pi­ra­tion et dé­mul­ti­plient l’es­pace. Une struc­ture-sculp­ture en bois, mo­dé­li­sée par Es­telle Griffe et réa­li­sée par Vo­lume Vert, ébé­niste agen­ceur, est la clef du pro­jet. Elle existe sans s’im­po­ser, guide le re­gard, « in­ti­mise » l’es­pace nuit et dé­li­mite la cui­sine sans ja­mais vrai­ment cloi­son­ner l’es­pace. La struc­ture blanche est en ef­fet au­to­por­tante et laisse ap­pa­raître le pla­fond et les poutres. Par un ef­fet de mi­roir, les pans cou­pés et le mo­tif origami de la struc­ture sont une ré­ponse aux vo­lutes « go­thique flam­boyant » de l’église voi­sine. La co­hé­rence gra- phique avec le pay­sage est bien là et se ma­ni­feste éga­le­ment par des touches sub­tiles avec les motifs des car­reaux de ci­ment tur­quoise de Mo­saic del Sur, la dis­crète sus­pen­sion origami « Myr­sa » de La Re­doute et la pho­to­gra­phie en noir et blanc de l’ar­chi­tecte Jean-Brice Viaud. Le soir ve­nu, le stu­dio se vit de l’in­té­rieur avec ces rap­pels dis­crets d’un pan d’his­toire im­muable. Cul­ti­vant le sou­ci du dé­tail, la dé­co­ra­trice ima­gine un par­quet en chêne po­sé en dia­go­nale pour éti­rer l’es­pace et dont le point de fuite épouse la dynamique des car­reaux ci­ment. Cô­té confort, une mi­ni­buan­de­rie sé­pare la salle de douche en zel­liges vert d’eau des toi­lettes. Deux mètres soixante-dix de pla­cards li­néaires, ici et là, sont bien utiles, et une iso­la­tion ther­mique et pho­nique a été réa­li­sée sur me­sure pour ce quar­tier étu­diant fes­tif ! Ha­billée de lin bleu, la chambre in­dé­pen­dante de­vient co­con. La cui­sine, pen­sée comme une an­frac­tuo­si­té dans la roche, s’anime ou se fait toute pe­tite se­lon les heures. Ins­pi­rée par le ge­nius lo­ci, Es­telle Griffe l’a été, sans l’ombre d’un doute. À l’écoute de clients qui savent lire son en­thou­siasme et lui ac­cor­der confiance et carte blanche, sa touche poé­tique ré­in­vente des vo­lumes pour com­po­ser un es­pace à vivre to­ta­le­ment in­édit.

PAR Cé­cile Vaia­rel­li P HOTOS Ber­nard Touillon

AVEC VUE ! Les fe­nêtres du stu­dio dé­voilent le dôme du Pan­théon et la tour Clo­vis du ly­cée Hen­ri IV, ves­tige de l’ab­baye Sainte-Ge­ne­viève.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.