COL­LEC­TION MI­ROIR

Vivre Côté Paris - - Le Sommaire - PAR Vir­gi­nie Ber­trand Ex­po­si­tion des cé­ra­miques de Ro­ger Ca­pron et col­lec­tion cap­sule jus­qu’à fin sep­tembre. Adresse page 160 PAULE KA

Serge Ca­j­fin­ger, le créa­teur-fon­da­teur de la mai­son PAULE KA, s’ins­pire du cé­ra­miste Ro­ger Ca­pron pour une col­lec­tion cap­sule.

L A MAI­SON PAULE KA S’OFFRE, EN AVANT- PRE­MIÈRE DE SES TRENTE ANS, L E RE­TOUR DE SON CRÉA­TEUR- FON­DA­TEUR SERGE CA­J­FIN­GER, AU­TOUR D’UNE COL­LEC­TION CAP­SULE TRÈS I NSPIRÉE. I L REND HOM­MAGE AU CÉ­LÈBRE CÉ­RA­MISTE DE VAL­LAU­RIS RO­GER CA­PRON. DOUBLE CON­JONC­TION AUS­SI CRÉA­TIVE QUE PRO­MET­TEUSE.

« Je suis un fan de Ca­pron, je cherche ses oeuvres dans le monde en­tier sur Ins­ta­gram. Je l’ai dé­cou­vert aux Puces, un coup de coeur. Je le col­lec­tionne de­puis une quin­zaine d’an­nées. Au­jourd’hui, j’ai une cin­quan­taine de pièces par­ti­cu­liè­re­ment sé­lec­tion­nées, his­to­riques, des an­nées 60, mais pas uni­que­ment. » Serge Ca­j­fin­ger re­ven­dique s’être tou­jours ins­pi­ré de la dé­co­ra­tion, de l’ar­chi­tec­ture, des jar­dins et non des ten­dances, pour ses col­lec­tions. Mar­quée par des coupes au cor­deau, des lignes struc­tu­rées, des jeux de contrastes noir/blanc, ha­billé/jour, court/long, le créa­teur pri­vi­lé­gie l’al­lure, l’al­lant, l’élan, au juste prix. Ses par­tis pris ré­sonnent avec les pro­pos de Ro­ger Ca­pron qui avait fait sienne la de­vise de son maître Re­né Ga­briel : faire du beau à la por­tée de tous. « Quand on prend ses cé­ra­miques dans la main, on sent l’hu­main, c’est une trans­mis­sion d’amour. Il fai­sait les formes, sa femme Ja­cotte les cou­leurs. La col­lec­tion cap­sule en son hon­neur re­prend ses mo­tifs py­ja­ma, des car­reaux et des rayures. » L’ar­tiste les a tra­vaillés dans son ate­lier de Val­lau­ris, par­ti­ci­pant à la pleine re­nais­sance de la ville en com­pa­gnie de Pi­cas­so et d’autres. Le dé­cor en qua­drillage est exé­cu­té en ré­serve à la pa­raf­fine puis vi­ve­ment co­lo­ré. Sa pe­tite en­tre­prise at­teint jus­qu’à plus de cent per­sonnes, sa no­to­rié­té croît au rythme du dé­ve­lop­pe­ment des car­reaux de faïence consti­tuant des tables et d’im­menses pan­neaux dé­co­ra­tifs que l’on re­trouve au By­blos à Saint-Tropez comme à la gare ma­ri­time de Cannes. « C’est une époque où la France est très créa­tive, le monde aus­si ; tout est nou­veau, mo­derne, PAULE KA s’ins­pire de cette éner­gie. Les va­leurs por­tées par la marque sont le po­si­ti­visme, la beau­té, l’hu­mi­li­té, la sim­pli­ci­té. » Les cé­ra­miques qui ont don­né uni­que­ment ces 10 pièces, s’ex­posent dans les vi­trines de la bou­tique de la rue du Fau­bourg Saint-Ho­no­ré. Les autres sé­journent au Bré­sil, à Tran­co­so, dans la ré­gion de Ba­hia, où au­jourd’hui Serge Ca­j­fin­ger ima­gine des mai­sons avec l’ar­chi­tecte bré­si­lien Mar­cio Ko­gan. « Ce que j’aime, c’est faire rê­ver. ». Ca­pron n’au­rait pas si bien dit.

1. La col­lec­tion cap­sule de PAULE KA, en hom­mage à Ro­ger Ca­pron, ré­in­ter­prète deux des fa­meux des­sins du maître de Val­lau­ris. Che­mise en crêpe de soie et pan­ta­lon en po­pe­line de co­ton im­pri­mée car­reaux et rayures, PAULE KA. 2. Ex­trait de la col­lec­tion de cé­ra­miques de Val­lau­ris des an­nées 50 de Serge Ca­j­fin­ger, fon­da­teur de la marque et di­rec­teur ar­tis­tique. Au pre­mier plan, la table à mo­tifs cu­bistes « tri­dents » est éga­le­ment si­gnée Ro­ger Ca­pron. 2. 1.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.