L’ART EN GRAND POUR TOUS

AUS­SI MAXIMALISTES DANS LEUR FOR­MAT QUE MINIMALISTES DANS LEUR PRIX, LES ES­TAMPES RÉA­LI­SÉES DANS LES MEILLEURS ATE­LIERS ET SI­GNÉES D’AR­TISTES RE­CON­NUS, S’EX­POSENT EN AVANT- PRE­MIÈRE CHEZ ART­CU­RIAL EN JUIN, AVANT UNE VENTE EX­CEP­TION­NELLE EN SEP­TEMBRE. À L’

Vivre Côté Paris - - Le Sommaire - PAR Vir­gi­nie Ber­trand

Au­tour d’es­tampes d’ar­tistes ex­po­sées chez Art­cu­rial, Mi­chel-Édouard Le­clerc pour­suit son com­bat pour la dé­mo­cra­ti­sa­tion de l’art.

Mi­chel-Édouard Le­clerc fonde MEL Pu­bli­sher

en 2014 en dé­bu­tant par des mo­no­gra­phies d’au­teurs de bandes des­si­nées, ra­re­ment trai­tées par d’autres mai­sons d’édi­tion. 2018 voit le pas­sage à l’es­tampe, tech­nique qui per­met l’ac­qui­si­tion d’une oeuvre ori­gi­nale à un coût lar­ge­ment in­fé­rieur à ce­lui d’une pein­ture. « C’est la conti­nui­té d’un en­ga­ge­ment que je me suis fait. Je dois tel­le­ment à l’art. On sait que je suis le fils d’Édouard Le­clerc, mais moins d’Hé­lène Le­clerc. Son in­fluence fut im­mense, je fai­sais toutes les ga­le­ries, toutes les ma­ni­fes­ta­tions cultu­relles avec elle. Ado­les­cent, j’avais une très grande bibliothèque d’art. C’est dans mon édu­ca­tion que s’est for­gée ma convic­tion de l’im­por­tance vi­tale de l’art, puis plus tard celle d’en­traî­ner les centres Le­clerc dans la culture. Nous sommes les deuxièmes dif­fu­seurs après la FNAC, tous les co­opé­ra­teurs sont par­te­naires de fes­ti­vals de ci­né­ma, de mu­sique. J’ai mé­cé­né le fes­ti­val d’An­gou­lême pen­dant dix-sept ans et je col­lec­tionne pour sou­te­nir les au­teurs de bandes des­si­nées. Le site de Lan­der­nau est d’ailleurs dé­dié à la pé­da­go­gie de l’art. »

As­so­cia­tion de bien­fai­teurs, ar­tistes et ar­ti­sans

La créa­tion de MEL Pu­bli­sher ouvre un autre cha­pitre de cet en­ga­ge­ment. Les pro­ta­go­nistes en sont les ar­tistes de tous do­maines – Mi­chel-Édouard Le­clerc rompt les fron­tières entre ar­tistes concep­tuels, fi­gu­ra­tifs ou de BD –, les ate­liers d’es­tampes les plus

ré­pu­tés, comme Idem à Pa­ris ou Sté­phane Guil­baud à Ber­ge­rac, et son as­so­cié Lu­cas Hu­reau, ren­con­tré chez Art­cu­rial. « J’ai réuni une fa­mille d’ar­tistes. De la gé­né­ra­tion des an­nées 80 aux plus jeunes, des pi­liers du street art à la fi­gu­ra­tion libre, Er­nest Pi­gnon-Er­nest, Di Ro­sa frères et soeurs, Lu­cia­no Cas­tel­li, Pierre et Gilles, Gilles Bar­bier, Fran­çoise Pé­tro­vitch, Alain Sé­chas…, des ta­lents de dif­fé­rentes pro­ve­nances qui viennent en com­plices de l’es­tampe, en conni­vence avec les ate­liers. »

40 ar­tistes et plus de 100 es­tampes

Il s’agit pour Mi­chel-Édouard Le­clerc d’aug­men­ter la vi­si­bi­li­té des ar­tistes par la plus grande cir­cu­la­tion de leurs oeuvres sé­ri­gra­phiées, ache­tables sur In­ter­net. Les com­mandes de MEL Pu­bli­sher au­près des ar­ti­sans li­tho­graphes en­cou­ragent aus­si la con­ser­va­tion de sa­voir­faire ex­cep­tion­nels. Chez Idem comme chez Guil­baud, l’im­pres­sion sur de grandes pierres de plus de 800 kg per­met des es­tampes de 120 x 160 cm. Seuls trois ate­liers dis­po­sant de ces grandes presses du XIXe siècle per­durent dans le monde. « J’ai ra­me­né des pierres d’Al­le­magne ; les car­rières d’ex­trac­tion de ce for­mat étant à l’ar­rêt, il est très rare de s’en pro­cu­rer. » Afin de se confron­ter à ce for­mi­dable ou­til de créa­tion, les ar­tistes Bar­thé­lé­my To­guo, James Riel­ly ou en­core Da­mien De­rou­baix ont fait le choix de pas­ser une se­maine en ré­si- dence dans l’ate­lier de Ber­ge­rac. « Quant à moi, je dis­pa­rais sou­vent du bu­reau pour al­ler par­ta­ger un go­det chez Idem. J’ai beau­coup d’ad­mi­ra­tion pour tous ces ate­liers : Re­né Ta­zé, avec au­jourd’hui sa fille Bé­ren­gère qui sait ad­mi­ra­ble­ment faire tra­vailler les ar­tistes, À Fleur de Pierre, etc. »

Avec la com­pli­ci­té d’Art­cu­rial, tous ama­teurs d’art

Les grands for­mats sont dé­voi­lés au sein de la li­brai­rie du 6 au 10 juin – si­mul­ta­né­ment à l’ou­ver­ture du site MEL Pu­bli­sher –, une oc­ca­sion unique de les voir « en vrai ». L’ex­po­si­tion est com­plé­tée par un autre mo­ment fort avec la pré­sence du cé­lèbre au­teur de BD amé­ri­cain Art Spie­gel­man, pour une ren­contre le 19 juin et, le 21 sep­tembre, une vente ex­cep­tion­nelle au pro­fit de la re­cherche contre la ma­la­die d’Alz­hei­mer. « Je veux ga­ran­tir que l’ac­qui­si­tion se­ra une bonne af­faire, par le choix des ar­tistes et par le pe­tit nombre d’exem­plaires dis­per­sés aux quatre coins du globe. Il y a cet as­pect mar­chand né­ces­saire pour la pro­mo­tion des ar­tistes, mais c’est rendre l’art ac­ces­sible qui est ma mis­sion ». Chère, très chère es­tampe, votre ave­nir est gra­vé.

PAGE PRÉ­CÉ­DENTE. Bio­tope d’Agnès Thur­nauer, 2017, li­tho­gra­phie en 4 cou­leurs, si­gnée et nu­mé­ro­tée sur 35 exem­plaires, 125 x 119 cm, Idem Pa­ris. 1. Ci­len­to d’Em­ma­nuel Gui­bert, 2018, li­tho­gra­phie en 10 cou­leurs, si­gnée et nu­mé­ro­tée à 35 exem­plaires, 120 x 160 cm, Idem Pa­ris. 2. Mi­chel-Édouard Le­clerc et Fran­çoise Pé­tro­vitch de­vant sa li­tho­gra­phie Masque, en 3 cou­leurs, à l’ate­lier Idem Pa­ris, une des plus cé­lèbres im­pri­me­ries d’art.

1. Re­vol­ving de Lu­cia­no Cas­tel­li, 2018, li­tho­gra­phie en 2 cou­leurs, nu­mé­ro­tée et si­gnée à 35 exem­plaires, 100 x 140 cm, ate­lier Wol­fens­ber­ger, Zü­rich. 2. Nell’ac­qua de Lorenzo Mat­tot­ti, 2017, li­tho­gra­phie en 3 cou­leurs, si­gnée et nu­mé­ro­tée à 35 exem­plaires, 120 x 160 cm, ate­lier Idem Pa­ris. 3. Pa­ra­bole Arith­mé­tique, li­tho­gra­phie en cours de Sté­phane Blan­quet, 2018, en noir, si­gnée et nu­mé­ro­tée sur 35 exem­plaires, ate­lier Idem Pa­ris.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.