temps N°3

Vivre Côté Paris - - Microclimat -

VERS BO­BI­GNY

Bombes de pein­ture et bou­teilles de Fan­ta orange, un couple graffe côte à côte au bord du ca­nal, et sou­rit au ba­teau qui passe. Plus loin, des ados font les ma­lins en se je­tant à l’eau de­vant les filles. À proxi­mi­té des ba­teaux, c’est une fo­lie ! D’ailleurs, le voi­ci, le pont de la Fo­lie, une grande struc­ture mé­tal­lique, sous la­quelle les pas­sa­gers chantent et crient. Sur la rive, un pon­ton dis­cret tra­hit La Prai­rie du Ca­nal, ferme ur­baine ex­pé­ri­men­tale, où cer­taines croi­sières font es­cale. Grâce à An­toine De­vins et Swen Dé­ral, fon­da­teurs de la So­cié­té d’agri­cul­ture ur­baine gé­né­reuse et en­ga­gée (SAUGE), en charge de l’oc­cu­pa­tion éphé­mère et cham­pêtre de ce qui fut une usine MBK, c’est fi­na­le­ment la cam­pagne qui fait une per­cée dans la ville. D’ailleurs, le pou­lailler Ma­gal­li à rou­lettes a été conçu en mode che­val de Troie, entre ca­nal et Na­tio­nale 3. La bière De­mo­ry par­raine la hou­blon­nière, mais aus­si le po­ta­ger culti­vé dans des bottes de paille rem­plies de drêches (le malt vi­dé de son sucre après éla­bo­ra­tion de la bière). An­toine, l’in­gé­nieur-agro du duo, a em­prun­té la tech­nique à Ni­co­las Bel, as de l’agri­cul­ture ur­baine. Il faut re­con­naître que les lé­gumes sont ma­gni­fiques, que les fleurs de cour­gette mettent l’eau à la bouche. Dans un contai­ner ba­rio­lé, des pleu­rotes poussent sur du marc de ca­fé. Les ga­mins du col­lège voi­sin sont ve­nus ai­der au dé­mar­rage. Swen et An­toine re­grettent qu’ils ne soient pas re­ve­nus, mais d’autres vo­lon­taires ont pris la suite. L’idée est que, si cha­cun y met deux heures de son temps par se­maine, la tran­si­tion agroé­co­lo­gique se­ra as­su­rée ! En at­ten­dant, l’équipe at­tend un ba­teau de croi­sière de l’Été du Ca­nal. Le ca­fé coule dans la ca­bane-bar en OSB. Les filles cui­sinent un frich­ti bio. Les gar­çons sortent les tran­sats. « Avan­tage d’adhé­rer à la

SAUGE, dit une af­fi­chette, vous ap­par­tien­drez au club de jar­di­nage le plus co­ol du monde. » Et hé­ri­tier d’une longue tra­di­tion, car Bo­bi­gny était la pre­mière place ma­raî­chère du dé­par­te­ment de la Seine dans les an­nées 30. Dans des po­ta­gers cein­tu­rés de murs, on fai­sait pous­ser des pa­tates, des lé­gumes verts et, sous cloche, les sa­lades et les me­lons que les femmes al­laient vendre chaque jour à l’aube sur le Car­reau des Halles. Quand les trains ap­por­tèrent aux Pa­ri­siens les fruits et lé­gumes des quatre coins de la France, les enfants de Bo­bi­gny, qui avaient vu leurs pa­rents s’échi­ner à tra­vailler la terre, pro­fi­tèrent que leur ville de­vînt une pré­fec­ture pour se trou­ver un bou­lot dans les bu­reaux. Les an­nées 60 ont ain­si vu naître la ci­té de l’Abreu­voir, ci­té-jar­din de l’ar­chi­tecte Émile Aillaud, qui s’échappe de la rec­ti­tude de son temps, pour créer des im­meubles courbes, des tri­podes et des tours, fa­çon châ­teaux d’eau mais re­cou­verts de cé­ra­mique mul­ti­co­lore. À leur pied, un grand mail plan­té d’arbres à l’ombre des­quels les pre­mières fa­milles pique-ni­quaient. Même si l’hu­meur n’est plus aux dé­jeu­ners sur l’herbe à l’Abreu­voir, même si les im­meubles n’ont que trop at­ten­du leur ré­no­va­tion, les fans d’ar­chi­tec­ture ap­pré­cie­ront. Plus loin, la Bourse dé­par­te­men­tale du tra­vail de Seine-Saint-De­nis, ins­crite à l’in­ven­taire sup­plé­men­taire des Mo­nu­ments his­to­riques, est une conque de bé­ton strié si­gnée Os­car Nie­meyer, ar­chi­tecte « do Bra­sil » et dans la ligne du Par­ti, à l’aise à Bo­bi­gny comme un poisson rouge dans l’eau. Avant lui, Mi­chel Hol­ley et Ma­rius De­pondt, autre ar­chi­tecte com­mu­niste mi­li­tant, par­ti­ci­pèrent à la nais­sance du centre-ville sur dalles et pi­lo­tis, pur la­bo d’ar­chi­tec­ture des six­ties. Dans leur hô­tel de Ville sty­lé, on peut ad­mi­rer une salle du conseil dans son jus, ta­pis­se­rie de Jean Lur­çat com­prise, et, plus ré­cente, mais tou­jours dans l’es­prit Po­wer to the People, une salle des ma­riages d’Her­vé

Di Ro­sa. Avec son dé­cor fun­ky (chaises-coeurs made in Mia­mi, Ma­rianne ca­me­rou­naise et vi­trines à bi­be­lots dé­po­sés par les ma­riés !), c’est une vraie fête, qui vaut ab­so­lu­ment la peine de convo­ler si vous en avez le pro­jet. L’après-mi­di est bien avan­cé quand notre ba­teau vient s’amar­rer à l’em­pla­ce­ment du port de loi­sirs de l’Été du Ca­nal, à Bo­bi­gny. C’est là, sur un lopin de terre cer­né par les pan­neaux de chan­tier de la ZAC éco­ci­té du ca­nal de l’Ourcq, que les ar­chi­tectes de l’as­so­cia­tion Bel­la­stock avaient dres­sé leur Mo­bi­lab l’an der­nier. Cette an­née, leur éton­nante struc­ture de con­tai­ners coif­fés d’une serre tun­nel (ra­che­tée à un pay­san pi­card), et leur pro­jet gé­né­reux, me­né avec la Re­quin­caille­rie, d’ate­liers de fa­bri­ca­tion de meubles à par­tir d’un vaste stock de ma­té­riaux ré­cu­pé­rés, se dres­se­ront à l’em­pla­ce­ment d’un nou­veau port éphé­mère, dans le parc de la Ber­gère. L’idée ? Que les gens viennent mettre les mains dans le cam­bouis, ap­prennent à faire un fau­teuil Adi­ron­dack ou une belle éta­gère et, qui sait, se fassent de nou­veaux amis ! Cer­tains week-ends, on peut aus­si sim­ple­ment traî­ner au Mo­bi­lab, boire un verre, dan­ser au son des mu­siques d’Afrique ou « do Bra­sil » choi­sies par Souk­ma­chines. La soi­rée de lan­ce­ment de l’Été du Ca­nal était une belle fête. Des ar­tistes de la Halle Pa­pin étaient ve­nus ani­mer des ate­liers ar­ty et, dans la lu­mière du soir, les ga­mins, d’ici ou de Pa­ris, se ba­lan­çaient à l’eau. Bien sûr, c’est in­ter­dit, mais en cette jour­née d’été, il était plu­tôt sym­pa à voir ce mi­ni- Coa­chel­la du 9- 3. Les bo­bos pa­ri­siens en plein chill out à Bo­bi­gny : oui, a prio­ri, ça fait ri­go­ler un peu les fa­milles du quar­tier qui re­gardent de­puis la pas­se­relle Pierre-Si­mon Gi­rard. On s’ob­serve, et puis dou­ce­ment, quand la mu­sique est bonne, on s’ap­pri­voise… Mer­ci à Seine-Saint-De­nis Tou­risme pour cette ba­lade fes­tive au fil de l’eau.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.