POÊLES

LES PAR­TI­CULES FINES SONT LE NOU­VEL EN­JEU DE LA QUA­LI­TÉ DE L’AIR DANS LES VILLES. EN S’ÉQUIPANT D’UN POÊLE OU D’UN INSERT À BOIS OU À GRANULÉS PER­FOR­MANT, ON CONTRI­BUE À LEUR RÉ­DUC­TION ET ON LI­MITE SON BUD­GET CHAUF­FAGE.

Vivre Côté Paris - - La Maison Idéale -

Choi­sir la per­for­mance pour moins pol­luer

Gre­noble-Alpes Mé­tro­pole, et plu­sieurs villes de plus de 250 000 ha­bi­tants sus­cep­tibles de connaître des pé­riodes de fortes pol­lu­tions, offrent une prime de 800 € aux par­ti­cu­liers pos­sé­dant une che­mi­née ou­verte ou un ap­pa­reil de chauf­fage au bois da­tant d’avant 2002 s’ils achètent un mo­dèle Flamme verte 7 étoiles (ou à ren­de­ment équi­valent) et dé­truisent leur ma­té­riel ob­so­lète. L’en­ne­mi à abattre : les par­ti­cules f ines, qui ne sont pas seule­ment pro­duites par les mo­teurs die­sel des voi­tures. Se­lon Gre­noble-Alpes Mé­tro­pole, « les ap­pa­reils de chauf­fage au bois peu per­for­mants par­ti­cipent à la pol­lu­tion de l’air par les par­ti­cules fines (jus­qu’à 75 % des émis­sions en pé­riodes de grand froid) et peuvent être à l’ori­gine des pics de pol­lu­tion ». D’où l’im­por­tance de s’équi­per d’un ap­pa­reil de der­nière gé­né­ra­tion – poêle ou foyer fer­mé à bûches ou à granulés pos­té­rieur à 2002 – et de brû­ler des granulés ou du bois de qua­li­té. Se­lon l’Agence de l’en­vi­ron­ne­ment et de la maî­trise de l ’éner­gie ( Ademe), sur les 7,8 mil­lions de foyers se chauf­fant au bois pour tout ou par­tie, la moi­tié le fe­rait avec des ap­pa­reils ob­so­lètes.

De­puis jan­vier 2018, une éti­quette spé­ci­fique

Dé­sor­mais, les poêles et foyers fer­més à bûches ou à granulés ont eux aus­si leur éti­quette éner­gie. Mise en place par l’Eu­rope, celle-ci af­fiche la classe d’ef­fi­ca­ci­té éner­gé­tique de l’ap­pa­reil (de G à A++), sa puis­sance et, pour les poêles rac­cor­dés à un ré­seau de chauf­fage par ra­dia­teurs (poêles dits « hy­dro » ou bouilleurs), la puis­sance ther­mique four­nie à l’eau. Tou­te­fois, cette éti­quette ne ren­seigne pas les consom­ma­teurs sur les émis­sions de mo­noxyde de car­bone et de par­ti­cules fines. C’est ce que fait le la­bel fran­çais Flamme verte. Connu, évo­luant en per­ma­nence, il consti­tue une ré­fé­rence en ma­tière de per­for­mances des ap­pa­reils de chauf­fage au bois. Ain­si, de­puis le dé­but de cette an­née, la classe 5 étoiles est sup­pri­mée. Seuls les ap­pa­reils de classes 6 et 7 étoiles sont au­to­ri­sés à af­fi­cher le la­bel Flamme verte. La classe 7 étoiles est la plus per­for­mante du point de vue des émis­sions de mo­noxyde de car­bone et de par­ti­cules fines, que l’on soit en pré­sence d’un ap­pa­reil à bûches ou à granulés. C’est pour­quoi les pou­voirs pu­blics lui ré­servent les sub­ven­tions, no­tam­ment les cer­ti­fi­cats d’éco­no­mies d’éner­gie ou CEE, le cré­dit d’im­pôt ou CITE, la prime de pro­tec­tion d’at­mo­sphère, etc. D’ailleurs, la classe 6 étoiles se­ra sup­pri­mée dès l’an­née 2020. Op­ter au­jourd’hui pour un ap­pa­reil de classe 7 étoiles re­vient à in­ves­tir pour l’ave­nir.

Les dif­fé­rents types d’ap­pa­reils

On ne pré­sente plus les poêles et in­serts. Ces der­niers s’en­castrent dans la che­mi­née pour rem­pla­cer les foyers ou­verts qui, très pol­luants et peu chauf­fants, ne sont au­to­ri­sés en France que pour un usage d’agré­ment. Poêles et foyers fer­més à bûches ont consi­dé­ra­ble­ment évo­lué au cours des der­nières an­nées. Étanches, ils pré­lèvent l’air né­ces­saire à la com­bus­tion à l’ex­té­rieur, évi­tant ain­si toute en­trée d’air froid dans la mai­son, ain­si que les pro­blèmes avec la ven­ti­la­tion mé­ca­nique contrô­lée ( VMC) et la hotte de la cui­sine.

Les ap­pa­reils hy­drau­liques (ou bouilleurs) sont re­liés à un cir­cuit de ra­dia­teurs et peuvent com­plé­ter le chauf­fage ou y suf­fire dans une mai­son bien iso­lée, voire chauf­fer l’eau chaude sa­ni­taire sto­ckée dans un bal­lon. Les poêles et foyers fer­més peuvent éga­le­ment être rac­cor­dés à un sys­tème de gaines per­met­tant de trans­por­ter une par­tie de l’air chaud pro­duit dans d’autres pièces de la mai­son.

Les der­nières in­no­va­tions

À l’ins­tar des poêles à granulés, il existe des poêles à bûches à ali­men­ta­tion au­to­ma­tique, grâce à une ré­serve de bois si­tuée à l’ar­rière des ap­pa­reils. Cer­tains, do­tés d’une sonde de tem­pé­ra­ture à l’in­té­rieur du foyer, peuvent être ré­gu­lés au­to­ma­ti­que­ment et à dis­tance grâce à la ges­tion du ti­rage, le­quel dé­ter­mine la vi­tesse de com­bus­tion. Mais en ma­tière d’au­to­ma­tismes, les ap­pa­reils à granulés sont, avec les ap­pa­reils à gaz, im­bat­tables : ils sont mis en route, ar­rê­tés et pro­gram­més à dis­tance par l’in­ter­mé­diaire du smart­phone, le­quel per­met éga­le­ment de vé­ri­fier la ré­serve de pel­lets, la qua­li­té de la com­bus­tion, etc. Cer­tains sont équi­pés de ven­ti­la­teurs si­len­cieux, d’autres ré­duisent leur ni­veau so­nore en cou­pant le ven­ti­la­teur, au dé­tri­ment d’une meilleure ré­par­ti­tion de la cha­leur.

Pa­laz­zet­ti

Une Flamme verte 7 étoiles pour le poêle à granulés « Ma­rianne ». Étanche, il peut être connec­té pour un pi­lo­tage via le smart­phone. 6 et 9 kW, ren­de­ment su­pé­rieur à 90 %. 1.

Che­mi­nées Phi­lippe

Classique, le poêle « Gli­court », dis­po­nible en 5,6 kW (ren­de­ment 77 %) ou 8 kW (ren­de­ment 82,4 %), est fa­bri­qué en France. Ha­billé d’acier, il existe avec une porte en bois. 1. 2. Cen­trale, en­tiè­re­ment vi­trée, cette spec­ta­cu­laire che­mi­née « Ze­lia 908 » n’en est pas moins Flamme verte 7 étoiles. Puis­sance 11 kW, ren­de­ment 77,9 %. Bor­de­let 3. Cy­lin­drique, le poêle « In­té­gral » offre une autre vi­sion du feu. Il peut être mu­ral, po­sé sur pied ou im­plan­té de ma­nière cen­trale. Puis­sance 11,2 kW, ren­de­ment 77,9 % (Flamme verte 7). Sé­guin 4. Le poêle à granulés « Sis­sy P/I » est un poêle hy­dro, c’est-à-dire rac­cor­dable au cir­cuit de chauf­fage de la mai­son. D’une puis­sance de 16 kW, il af­fiche un ren­de­ment de 93,6 %. MCZ 2 3

1

4

Le poêle à bois « Sau­doy » est étanche, donc com­pa­tible avec les mai­sons très iso­lées. Grâce à sa lar­geur de 110 cm, il ac­cepte les bûches de 50 cm. Puis­sance 9,1 kW. Ren­de­ment 77,6 %. 1. Che­mi­nées Phi­lippe Re­vê­tu de cé­ra­mique blanche, rouge ou an­thra­cite, ce poêle à bois lé­gè­re­ment co­nique soigne la dif­fu­sion de cha­leur. Puis­sance 7 kW. Ren­de­ment 83,59 %. Bûches de 20 cm de long. 2. Piaz­zet­ta, E924M, Se­guin En fonte, le poêle à bois « Al­ta­ra+ » est ha­billé de bé­ton ré­frac­taire et offre une belle vue sur le feu. Grâce à sa poi­gnée haute en In­ox, on l’ouvre sans se bais­ser. Ren­de­ment 79 %. Puis­sance 7 kW. 3. In­vic­ta 1

2

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.