Une autre Aus­tra­lie

Vocable (Anglais) - - Édito | Sommaire - ÉMI­LIE COCHAUD RÉ­DAC­TRICE EN CHEF

On connaît leur nom, mais on les connaît bien peu, au fond. L’Aus­tra­lie est si loin… Et de notre cô­té du monde, les Abo­ri­gènes font ra­re­ment les gros titres de l’ac­tua­li­té. Mais il est im­pos­sible de com­prendre l’Aus­tra­lie sans par­ler de son peuple au­toch­tone. Vieille de 50 000 ans, la culture abo­ri­gène est l’une des plus an­ciennes du monde et de­meure plus riche et plus vi­vante que ja­mais.

Pour­tant, la com­mu­nau­té abo­ri­gène a été long­temps mal­me­née. Et au­jourd’hui, elle conti­nue à se battre contre les in­éga­li­tés ain­si que pour la re­con­nais­sance de son his­toire. La so­cié­té aus­tra­lienne, dans son en­semble, a en­core beau­coup de tra­vail de­vant elle pour par­ve­nir à la ré­con­ci­lia­tion. La ré­flexion sur son pas­sé co­lo­nial fait par­tie de ce pro­ces­sus long et dé­li­cat.

Dans ce contexte, des voix s’élèvent contre la fête na­tio­nale, le 26 jan­vier, qui marque l’ar­ri­vée des pre­miers co­lons bri­tan­niques en 1788. Ré­cem­ment, cer­taines mai­ries ont dé­ci­dé de ne plus cé­lé­brer cette date, comme à Fitz­roy dans la ban­lieue de Mel­bourne. Le New York

Times est al­lé à la ren­contre de ses ha­bi­tants. Au-de­là de la contro­verse sur l’« Aus­tra­lia Day », c’est un re­por­tage qui donne à voir l’iden­ti­té, la culture et l’his­toire de cette com­mu­nau­té. C’est cette autre fa­cette de l’Aus­tra­lie que nous avons vou­lu vous faire dé­cou­vrir.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.