Le fes­tin Mi­ró

Vocable (Espagnol) - - Édito | Sommaire - TA­TIA­NA DILHAT ré­dac­tri­ce en chef

Joan Mi­ró est mort à 90 ans. Du­rant sept dé­cen­nies, il n’a ces­sé de créer. Ses 70 ans de créa­tion sont à l’hon­neur cet au­tom­ne au Grand Pa­lais dans une ré­tros­pec­ti­ve qui té­moig­ne de son évo­lu­tion sty­lis­ti­que : du fau­vis­me au cu­bis­me, l’ar­tis­te est pas­sé par le su­rréa­lis­me avant de créer sa pro­pre cos­mo­go­nie. Au fil des 150 oeu­vres ex­po­sées, on y dé­cou­vre un Joan Mi­ró nou­rri d’art ro­man, ébloui par le foi­son­ne­ment de Pie­ter Brueg­hel ou en­co­re éper­du­ment amou­reux de l’uni­vers de Jé­rô­me Bosch. A cha­que éta­pe, Mi­ró se réin­ven­te et peau­fi­ne un lan­ga­ge pic­tu­ral pro­pre, poé­ti­que et énig­ma­ti­que. Alors que les an­nées de la gue­rre ci­vi­le et de la se­con­de gue­rre mon­dia­le noir­cis­sent l’ho­ri­zon, ses toi­les se peu­plent d’oi­seaux, d’ani­maux fan­tas­ti­ques et d’étoi­les. Ain­si, sa cé­lè­bre sé­rie de 23 ta­bleaux in­ti­tu­lée Les Cons­te­lla­tions s’of­fre tel un cri d’éva­sion fa­ce aux atro­ci­tés de la gue­rre. Le pa­pe du su­rréa­lis­me, An­dré Bre­ton di­ra de lui: "’il est le plus su­rréa­lis­te de nous tous". Ce­pen­dant clas­si­fier l’oeu­vre de Mi­ró res­te heu­reu­se­ment im­pos­si­ble tant cet ar­tis­te an­ti­con­for­mis­te, ico­no­clas­te et trans­gres­seur fait cla­quer sur la toi­le sa li­ber­té. L’ar­tis­te fuit ain­si les dog­mes su­rréa­lis­tes pour se li­vrer tout en­tier, au bleu qu’il dé­fi­nit com­me la couleur de ses rê­ves.

Mi­ró, la couleur de ses rê­ves Grand Pa­lais Du 3 oc­to­bre 2018 au 4 fé­vrier 2019

Newspapers in Spanish

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.