LES VOGUEHOMMANIES

VOGUE Hommes International - - SOMMAIRE - Par OlIvIER l AlAnnE et lOïc p RIgEnt

Les coups de coeur de la ré­dac­tion.

Ze­gna

—Pour son pre­mier dé­fi­lé sous éten­dard Ze­gna, ste­fa­no pi­la­ti a fait très fort. En un temps re­cord, qua­rante–deux pas­sages pré­ci­sé­ment, il ca­libre un dres­sing à tom­ber, corse l’ADN « tra­di­tion » de la mai­son de luxe made in Ita­ly e t fait mous­ser le dé­sir de s’ha­biller. Par les temps qui courent, ce n’est pas rien … Pui­sant dans la gamme de tis­sus somp­tueux qui ont fait la no­to­rié­té du titan trans­al­pin, Pi­la­ti met au point une al­lure fluide et clas­sique d’une vi­brante mo­der­ni­té grâce à un jeu de pro­por­tions im­pa­rable et ce sens ai­gu du stylisme qu’on lui connaît. Con­crè­te­ment, ça donne quoi ? Des pan­ta­lons af­fû­tés por­tés sous un trench ample, manches ra­glans ou une sa­ha­rienne épaules do­pées et taille étran­glée ; un cos­tume du soir sous un man­teau lé­ger comme le vent, le ca­sual d’une robe de chambre ; l’inoxy­dable che­mise–cra­vate mais sous un pull en ca­che­mire poids plume trans­pa­rent ; une re­din­gote au ca­chet mi­li­taire sur un car­di­gan au v pro­fond ou en­core un par­des­sus en­ve­lop­pant comme un plaid cu­biste, bleu Klein, rouge brique et mou­tarde ar­dent … Quelques dé­tails de mise en scène ins­pi­rés ( des manches en maille re­trous­sées sur le poi­gnet de la veste, des écharpes en soie à même la peau ) et une gamme chro­ma­tique apai­sée ( ma­rine, blanc, ar­doise, sable, la­vande … ) signent dé­fi­ni­ti­ve­ment la Pi­la­ti’s touch. Ici, pas de ré­vo­lu­tion, juste une ré­in­ter­pré­ta­tion sub­tile des fon­da­men­taux du dres­sing mas­cu­lin, entre force des lignes et dé­li­ca­tesse des dé­tails, que le maestro mi­la­nais à la barbe He­ming­way porte au comble de la séduction.

ChiChe ?

— On ne le ré­pé­te­ra ja­mais as­sez, le sac à main pour homme est un fléau es­thé­tique. Com­bien de gar­çons pour­tant fré­quen­tables, on n’en doute pas, pa­voisent un baise– en–ville « ni­ché » au creux du bras, mi­mant mal­gré eux Queen Mum sous tes­to­sté­rone ? Au se­cours ! C’est pas élé­gant, et en­core moins sexy. Certes, les hommes aus­si ont be­soin de trim­bal­ler leurs pe­tits ef­fets per­son­nels, et ils ont le droit aus­si à un brin de fan­tai­sie. Chez Bur­Ber­ry, on a tout com­pris. Ch­ris­to­pher Bai­ley, le de­si­gner mai­son, a concoc­té un petit po­chon pas plus grand qu’un sac sand­wichs taillé dans des cuirs car­min, ci­tron ou vert thuya, à por­ter sai­si à pleine main, le poing fer­mé. Fal­lait oser. Un ma­ni­fes­to sen­sible de vi­ri­li­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.