à l’af­fiche

VOGUE Hommes International - - GUEST LIST -

Glen lu­ch­ford

est abon­né aux des­ti­na­tions de rêve. Après Cu­ba, il y a un an, il s’est en­vo­lé pour le Ke­nya d’où il rap­porte un Out of Afri­ca si­dé­rant de beau­té ( p. 192 ). « Je suis ve­nu ici pour la pre­mière fois en 2009, dit le pho­to­graphe an­glais. Je n’ai ja­mais été aus­si at­ta­ché ins­tan­ta­né­ment et vis­cé­ra­le­ment à un pays. C’est in­ex­pli­cable. Ça doit se vivre. » Ré­gu­liè­re­ment pré­sent dans les pages de Vogue, W et Vogue Hommes In­ter­na­tio­nal, Glen Lu­ch­ford a rap­por­té du Ke­nya un sou­ve­nir inoxy­dable. « Iain Dou­glas Ha­mil­ton, le grand zoo­lo­giste spé­cia­liste des élé­phants, nous a un jour re­trou­vé pour dé­jeu­ner. Il s’est po­sé avec son petit avion sur une piste cou­verte de buffles. On a pas­sé un mo­ment in­croyable, sous un aca­cia, à écou­ter toutes ses his­toires sur la pro­tec­tion des élé­phants et la lutte contre les bra­con­niers. Quelle vie ! »

Mark se­Gal

a mis les pieds pour la pre­mière fois en Aus­tra­lie grâce à Vogue Hommes In­ter­na­tio­nal ( p. 264 ). « Les alen­tours de Mel­bourne m’ont d’abord fait pen­ser à la Ca­li­for­nie du sud », dit le pho­to­graphe ba­sé à Los An­geles. Peu d’ar­tistes aus­si sen­sibles que lui à l’en­vi­ron­ne­ment au­raient pu sai­sir le top mo­del Jar­rod Scott dans son élé­ment na­tu­rel avec au­tant d’évi­dence. « Plus nous nous sommes en­fon­cés dans la na­ture, plus les pay­sages de­ve­naient à cou­per le souffle, exo­tiques, qua­si­ment pré­his­to­riques. J’avais en tête le film Pique– nique à Han­ging Rock de Pe­ter Weir qui ob­sède mon amie Vé­ro­nique Bran­quin­ho. Com­ment ou­blier la val­lée d’Ers­kine Falls avec sa cas­cade, ses es­ca­drons de ca­ca­toès et les groupes de kan­gou­rous qui nous ob­ser­vaient ? » Col­la­bo­ra­teur de Da­zed & Con­fu­sed ou Lui, Mark Se­gal met la touche fi­nale à un re­cueil de pho­tos au pro­fit du Chee­tah

Conser­va­tion Fund en Na­mi­bie ( www. chee­tah. org ).

ar­thur drey­fus

est beau, jeune ( 27 ans ), in­tel­li­gent, pas­sion­né par la ques­tion du rap­port à sa propre his­toire in­time, au corps comme agré­gat de sen­sa­tions et de re­pré­sen­ta­tions, tra­ver­sés par les ré­cits, les images, les plai­sirs et les dou­leurs. « Il n’y pas de pro­blèmes lit­té­raire qui ne puisse être ré­so­lu par la lit­té­ra­ture », di­sait Gide dans son Journal, qu’il aime à ci­ter face à ses propres in­ter­ro­ga­tions au mo­ment de l’écri­ture d’His­toire de ma sexua­li­té, son der­nier ro­man au­to­bio­gra­phique pa­ru chez Gal­li­mard. Ar­thur Drey­fus, qu’on peut écou­ter par ailleurs tous les jours sur France In­ter dans son émis­sion de dé­bat d’idées En­core heu­reux, nous a sem­blé la bonne per­sonne pour se pen­cher sur le cas Ro­bert Map­ple­thorpe ( p. 256 ), pho­to­graphe lé­gen­daire, mi–ange, mi–dé­mon, mort jeune après une car­rière ful­gu­rante dans le New York dis­si­pé des an­nées 1970–80 et ob­jet de

deux grandes ex­po­si­tions pa­ri­siennes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.