Col­lier Schorr

VOGUE Hommes International - - À L’AFFICHE - Ka­rim Sadli

est connu pour son noir et blanc gra­phique et soyeux comme en té­moigne le portfolio exclusif d’ar­tistes qu’il a réa­li­sé pour ce nu­mé­ro ( p. 204 ). Mais sa maî­trise du co­lo­ra­ma donne tout au­tant le fris­son ( p. 270 ). « On me ré­sume trop sou­vent au noir et blanc », sou­rit le pho­to­graphe, né à Paris, tom­bé dans la photo via les clips vi­déos et une consom­ma­tion fré­né­tique de ma­ga­zines. « Je suis ve­nu à la mode par le por­trait. C’est l’émo­tion, la per­sonne qui a tou­jours pri­mé sur le vê­te­ment. Une ap­proche sem­blable à celle de Pao­lo Ro­ver­si, Peter Lind­bergh ou Bruce Weber. » Quand on de­mande à ce col­la­bo­ra­teur ré­gu­lier des édi­tions fran­çaise, ita­lienne et amé­ri­caine de Vogue, de The Gent­le­wo­man, T Ma­ga­zine, ou i–d ce qu’est l’élé­gance fran­çaise, il ré­pond tout de go « une al­lure, une at­ti­tude dé­sin­volte

où le cal­cul n’a pas sa place ». est l’une des ar­tistes les plus fas­ci­nantes de sa gé­né­ra­tion, sen­si­bi­li­té à haute charge émo­tion­nelle. Ses por­traits de jeunes gar­çons en uni­formes mi­li­taires pho­to­gra­phiés l’été en Al­le­magne du Sud tout comme ses col­lages abs­traits sont des clas­siques. Pour sa pre­mière ap­pa­ri­tion dans la jeune femme gran­die dans le Queens, fi­gure em­blé­ma­tique du Lo­wer East Side ar­ty s’est ins­pi­rée de l’al­lure libre et dé­sin­volte de Jean Coc­teau qu’elle lifte de sa poé­sie toute per­son­nelle (p. 256). Ci­tant Bruce Weber et Hel­mut New­ton comme deux ré­fé­rences ma­jeures, Col­lier Schorr col­la­bore no­tam­ment à Vogue Paris et The Gent­le­wo­man et s’est dé­jà fait cour­ti­ser par des marques du luxe sou­ve­raines aux vi­sions sans com­pro­mis, Comme des Gar­çons et Bot­te­ga Veneta.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.