In­oxy­dable Édouard aux mains d’ar­gent, pi­rate du box–of­fice, John­ny Depp prête son au­ra cel­lu­loïd au nou­veau par­fum Dior, Sau­vage. Un nom comme taillé sur me­sure.

VOGUE Hommes International - - JOHNNY DEPP - Par axel the­min

John­ny Depp était tout dé­si­gné pour de­ve­nir égé­rie d’un par­fum nom­mé Sau­vage, nou­velle fra­grance Dior qu’il em­blé­ma­tise de toute sa flam­boyance rock et bull­shit, en­gran­geant les di­vi­dendes d’une no­to­rié­té fan­tas­tique et pa­rais­sant néan­moins tou­jours épar­gné par le de­ve­nir bu­si­ness­man de la plu­part de ses col­lègues ca­té­go­rie A na­vi­guant dans les eaux dan­ge­reuses des grands stu­dios. Il n’a ja­mais eu be­soin de coach spor­tif, de conseiller en com’ et choix de car­rière, co­mé­dien fé­tiche de Tim Bur­ton, il a aus­si tour­né avec Jim Jar­musch, Ro­man Po­lans­ki, Mi­chael Mann, Ju­lian Sch­na­bel, John Wa­ters, Mi­ka Kaur­simä­ki… Fas­ci­né par Mar­lon Bran­do —Suivre l’ac­tua­li­té de John­ny Depp, c’est s’adon­ner à un éton­nant surf sur une in­ces­sante vague d’ex­cen­tri­ci­tés dont on ne par­vient ja­mais tout à fait à dé­ter­mi­ner le de­gré de fia­bi­li­té ou de sé­rieux tant tout confine à la per­for­mance gon­zo. Ain­si l’af­faire d’état de ses deux york­shires me­na­cés d’eu­tha­na­sie par les plus hautes au­to­ri­tés po­li­tiques aus­tra­liennes parce que la star avait ou­blié de les dé­cla­rer à la douane, et qui ont été fi­na­le­ment ren­voyés à Hol­ly­wood en jet pri­vé ; ou en­core Depp ap­pa­rais­sant dans une vi­déo dans son cos­tume de Jack Spar­row de Pi­rate des Ca­raïbes et don­nant le bi­be­ron à un bé­bé chauve–sou­ris qu’il avait dé­ci­dé d’adop­ter ! Sans comp­ter ses in­vrai­sem­blables mou­ve­ments im­mo­bi­liers entre vente de sa pro­prié­té du sud de la France pour 23 mil­lions d’eu­ros et achat d’une île grecque pour un prix net­te­ment in­fé­rieur ( 5 mil­lions d’eu­ros ). avec qui il tour­na The Brave, le seul long–mé­trage qu’il ait réa­li­sé, John­ny Depp, aus­si wild qu’il puisse être, veille à ne pas faire le genre de sor­tie de route qui ja­lonne la lé­gende do­rée et plom­bée du star–sys­tem. Comme l’autre fi­gure de l’in­dé­pen­dance à tous crins, Leo­nar­do Dica­prio, connu pour ne pas vou­loir tout à fait jouer le jeu so­cial de Hol­ly­wood, Depp n’a ja­mais re­çu d’os­car. Une autre blague à ac­cro­cher à son pal­ma­rès de bo­hé­mien mil­lion­naire.

vh

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.