Bob l’éponge

VOGUE Hommes International - - AGENDA - « GOOD TIME », sor­tie le 13 sep­tembre.

Grand ou­blié du pal­ma­rès can­nois, Good Time, des frères Saf­die ré­in­vente la fé­bri­li­té co­caï­no­mane du ci­né­ma amé­ri­cain des an­nées 1970, avec ce même amour pour les im­pé­ra­tifs du genre (en l’oc­cur­rence, un po­lar ur­bain avec bra­quage de banque, ca­vale, éva­sion, etc.) et ce même goût du dé­ra­page hors contrôle (rien ne se passe se­lon les codes éta­blis). L’équi­pée de Con­nie et Nick est une aven­ture fra­ter­nelle de la mau­vaise pioche, du bad trip so­cial dont ils viennent aux im­passes d’un scé­na­rio d’af­fran­chis­se­ment foi­reux qui ne les mè­ne­ra nulle part. « Mal bar­rés, pas près d’y ar­ri­ver » pour­rait être la mo­rale cruelle du film qui pa­raît lui–même constam­ment hous­pillé par une force dé­tra­quée, in­co­hé­rente qu’illustre à mer­veille la bande ori­gi­nale fré­né­tique de Oneoh­trix Point Ne­ver. Ro­bert Pat­tin­son (dans le rôle de Con­nie) dé­chire à pleines dents son au­ra de co­ver–boy par­fu­mé – il a, du dé­but à la fin, l’air ha­gard d’un jun­kie tra­qué. Le prix d’in­ter­pré­ta­tion mas­cu­line lui est pas­sé sous le nez au pro­fit de Joa­quin Phoe­nix dans un re­gistre pour­tant tout aus­si dé­ca­vé. Du moins, le beau Bob fait ici plus clai­re­ment une prouesse d’ac­teur que son aî­né no­toi­re­ment cin­glé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.