Jane Bir­kin

VOGUE Hommes International - - OUVERTURE - PRO­POS RE­CUEILLIS PAR Oli­vier La­lanne Da­vid Bai­ley PORTRAIT

Son ac­cent marsh­mal­low, sa voix frêle et son al­lure mo­derne ont fait de une idole. Pou­pée de son de Gains­bourg, égé­rie po­pu­laire, l’ac­trice et chan­teuse ex­hale une dis­cré­tion in­ver­se­ment pro­por­tion­nelle à l’éclat de son pal­ma­rès ser­ti, en autres chefs–d’oeuvre, des af­fo­lants « Je t’aime… moi non plus », « La Pis­cine », « La Pi­rate » ou « Les Des­sous chics ». Sou­ve­nirs ex­clu­sifs. — Jane Bir­kin a dé­bar­qué en France au mo­ment où l’an­gle­terre élec­tri­sait le monde de sa ré­vo­lu­tion cultu­relle, dans le sillage des Beatles, des Rol­ling Stones, de Ma­ry Quant, Da­vid Bai­ley, Twig­gy, Da­vid Hem­mings et autre Te­rence Stamp. Sil­houette an­dro­gyne, grands yeux de faon éba­hi, can­deur à fleur de peau cor­sée d’un ac­cent ir­ré­sis­tible, l’in­no­cente ba­by doll de­vien­dra en un bat­te­ment de cils la sul­fu­reuse pou­pée de Serge Gains­bourg. Leur flam­boyante li­ber­té, leur clas­sieux pa­nache et leurs tubes hau­te­ment éro­gènes et sug­ges­ti­ve­ment su­sur­rés, de «Je t’aime moi non plus» à « La Dé­ca­danse» en pas­sant par « Sea, Sex and Sun» en fe­ront le couple my­thique du show–biz des brû­lantes an­nées 1970. Ta­touée Gains­bourg à vie, Jane Bir­kin n’en a pas moins tra­cé sa route toute per­son­nelle, der­rière le mi­cro et sur grand écran sous les re­gards bien­veillants et fas­ci­nés de Doillon, Ri­vette, Go­dard, War­gnier ou Ché­reau. Sa voix ten­due à un fil, sa spon­ta­néi­té sans filtre, et quelques co­mé­dies po­pu­laires dans les­quelles elle pé­tille (La mou­tarde me monte au nez, La Course à l’écha­lote…) l’ont dé­fi­ni­ti­ve­ment sa­crée tré­sor na­tio­nal. À soixante–dix ans, l’ac­trice et chan­teuse au ca­pi­tal sym­pa­thie en bé­ton reste une fi­gure de lé­gende (les pho­tos d’elle, in­oxy­dable ob­jet d’ins­pi­ra­tion, en­va­hissent Ins­ta­gram) et conti­nue à faire vivre sur scène les émou­vantes par­ti­tions de son men­tor. Ren­contre à l’heure du thé, jean et pieds nus, dans sa pe­tite maison du 5e ar­ron­dis­se­ment de Pa­ris avec en bruit de fond les ron­fle­ments pas très sym­pho­niques de son bou­le­dogue Dol­ly.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.