TOUT FEU TOUT CHARME

Leurs sil­houettes font en­vie. Et prennent la mode du bon cô­té: ce­lui du plai­sir. En quête d’une es­thé­tique ré­tro, vi­brante de sé­duc­tion, et ré­in­ventent RE­FOR­MA­TION le vin­tage, por­tés par POSSE l’éner­gie de leurs villes: Los An­geles et Syd­ney. Par Eu­gé­nie

VOGUE Paris - - CONTENTS - Par Eu­gé­nie Tro­chu

Leurs sil­houettes font en­vie. En quête d’une es­thé­tique ré­tro, vi­brante de sé­duc­tion, Re­for­ma­tion et Posse ré­in­ventent le vin­tage, por­tés par l’éner­gie de leurs villes: Los An­geles et Syd­ney.

d’un cô­té Yael Afla­lo, de l’autre Da­nielle Mul­ham. De­puis quelques an­nées, elles agitent la mode en sui­vant sans com­plexe leurs en­vies plu­tôt que les ten­dances. Leur point com­mun ? Un op­ti­misme sans faille et le goût d’une in­tem­po­ra­li­té à toute épreuve. Chez Re­for­ma­tion et Posse, on fait des vê­te­ments, pas des cos­tumes. Pe­tites robes fif­ties, mi­ni-fleurs ou maxi-rayures, blouses dé­li­cates, jeans trom­pette lé­gè­re­ment feu de plan­cher… Une garde-robe fa­cile à vivre et à por­ter, adepte d’un style spon­ta­né ou­vert à toutes les hu­meurs. Voi­là qui fait la dif­fé­rence.

en 2009, après dix ans Yael à Afla­lo la tête de a 38 la ans marque ; Ya-Ya, elle fonde Re­for­ma­tion à Los An­geles. Concer­née par la pol­lu­tion qu’en­gendre l’industrie, elle fait le pa­ri d’une fast-fa­shion éco­res­pon­sable, taillée pour Ins­ta­gram.

Son man­tra : «Faire des vê­te­ments qui tuent, sans tuer l’en­vi­ron­ne­ment.» Neuf ans plus tard, avec Ri­han­na ou Emi­ly Ra­taj­kows­ki au nombre de ses fi­dèles, des bou­tiques épar­pillées par­tout aux ÉtatsU­nis et 953 k d’abon­nés au comp­teur, on peut dire que la stra­té­gie a fonc­tion­né.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.