L’HO­RO­SCOPE

Par Shel­ley von Strun­ckel

VOGUE Paris - - Marciano -

Bé­lier 20 mars – 19 avril

Parce que la puis­sante Pleine Lune en Bé­lier du 25 sep­tembre au­ra pous­sé au pa­roxysme des pro­blèmes aus­si bien per­son­nels que concer­nant au­trui, le dé­but oc­tobre vous ver­ra jon­gler avec les chan­ge­ments et les idées neuves. La plu­part se met­tront fa­ci­le­ment en place. Si dif­fi­cul­té il y a, ce se­ra d’ob­te­nir la co­opé­ra­tion des autres, qui se fe­ra par­fois at­tendre. Iro­ni­que­ment, ce que vous ap­pre­nez au cours de ce pro­ces­sus s’avé­re­ra éton­nam­ment ins­truc­tif et pour­rait ap­pro­fon­dir des re­la­tions aux­quelles vous n’aviez pas ac­cor­dé une pen­sée. Et qui sou­dain, de­vien­dront es­sen­tielles.

Tau­reau 20 avril – 20 mai

Cer­taines per­sonnes – amis in­times, fa­mille ou êtres chers – ont dé­ci­dé de faire quelque chose de mer­veilleux pour vous. Or, leurs idées ne sont pas exac­te­ment de celles qui vous ex­citent. Néan­moins, plon­gez. Il ne s’agit pas seu­le­ment de faire plai­sir aux autres. En ef­fet, vous tra­ver­sez une suc­ces­sion de si­tua­tions, im­por­tantes ou non, dont cha­cune ré­or­don­ne­ra un élé­ment de votre vie. Quoi qu’en dise votre sen­ti­ment ini­tial, qui vous pousse à vous y op­po­ser, toutes ouvrent la porte à une ex­pé­rience ou à une ren­contre aus­si in­at­ten­due que pas­sion­nante.

Gé­meaux 21 mai – 20 juin

Gé­meaux, vous êtes la cu­rio­si­té in­car­née. Pour au­tant, vous ne sou­hai­tez pas voir en­trer dans votre vie toutes les idées que vous ex­plo­rez. Le des­tin ce­pen­dant pa­raît dé­ter­mi­né à vous en­traî­ner dans des cadres nou­veaux ou des al­liances pro­fes­sion­nelles ou amou­reuses qui sont à mille lieues de tout ce qui vous in­té­resse. Or, cha­cun semble créé sur me­sure pour vous of­frir une dé­cou­verte et, plus im­por­tant, pour ame­ner dans votre exis­tence une per­sonne ou une ac­ti­vi­té qui l’en­ri­chi­ra énor­mé­ment. Jus­qu’à quel point ? Vous ne le sau­rez que quand vous au­rez plon­gé.

Can­cer 21 juin – 21 juillet

Nous de­vons tous ré­or­ga­ni­ser des élé­ments de notre vie de temps à autre. Le cycle de chan­ge­ment que vous en­ta­mez a été lan­cé dès juillet par l’éclipse de la Nou­velle Lune dans votre signe. De­puis, vous avez re­mis à plat votre tra­vail, votre rou­tine ou des ha­bi­tudes qui vous sont chères. Au dé­but, vous vous in­quié­tiez. Au­jourd’hui, ce qui se met en place vous ra­vit. Si la meilleure op­tion pose ques­tion, op­tez pour l’au­dace. Votre monde de­vient plus vaste et plus ex­ci­tant et vous sou­hai­te­rez pou­voir ti­rer par­ti des évé­ne­ments.

Lion 22 juillet – 22 août

Parce que vous êtes exi­geante, vous pré­fé­rez avoir des échanges ap­pro­fon­dis avant d’amen­der vos plans. Mais une fois les choses or­ga­ni­sées, vous êtes pres­sée d’agir. En oc­tobre, ce­pen­dant, dans de nom­breuses si­tua­tions, vous de­vrez af­fron­ter des in­di­vi­dus qui in­sis­te­ront pour dis­cu­ter, à moins que des re­tour­ne­ments ne né­ces­sitent une re­mise à plat. C’est frus­trant mais, au mi­lieu du mois, quand les chan­ge­ments ne pour­ront plus at­tendre, la sou­plesse de vos ar­ran­ge­ments vous sou­la­ge­ra. Ex­plo­rez vos op­tions. Vos dé­cou­vertes risquent d’être pal­pi­tantes, si­non dé­ter­mi­nantes. Vierge 23 août – 22 sep­tembre Quoi que vous or­ga­ni­siez, vous peau­fi­nez le moindre dé­tail et avez donc ra­re­ment be­soin d’y re­ve­nir. En oc­tobre pour­tant, à en ju­ger par l’in­sta­bi­li­té de la confi­gu­ra­tion pla­né­taire, vous de­vrez pro­duire plu­sieurs ver­sions suc­ces­sives de vos pro­jets. Bien qu’aga­cée sur le mo­ment, vous com­pren­drez vite que ce­la vous per­met d’ex­plo­rer des idées nou­velles au fur et à me­sure qu’elles se pré­sentent. Cer­taines sont de toute évi­dence in­té­res­santes, mais d’autres semblent si spec­ta­cu­laires que vous ne sau­rez qu’en pen­ser ni qu’en faire. Mi­sez sur elles, vous ne le re­gret­te­rez pas. Scor­pion 23 oc­tobre – 21 no­vembre Les in­di­vi­dus qui in­sistent sur la so­li­di­té de leur en­ga­ge­ment puis qui changent d’idée vous exas­pèrent. Pour­tant, à en ju­ger par l’in­sta­bi­li­té de l’ac­ti­vi­té pla­né­taire en oc­tobre, vous­même se­rez sou­la­gée de trou­ver les autres si souples car vous de­vrez sou­vent ré­vi­ser vos plans. Pro­fi­tez-en pour re­pen­ser vos prio­ri­tés. Ce­ci fait, vous com­pren­drez que, même si vos ob­jec­tifs ont vrai­ment évo­lué, les choses or­ga­ni­sées par vos soins et aux­quelles vous vous êtes en­ga­gée n’ont pas chan­gé. Sa­git­taire 22 no­vembre – 20 dé­cembre Signe de feu vif et ra­pide, vous êtes ca­pable d’ac­com­plir des mi­racles en deux temps trois mou­ve­ments. Vous ris­quez pour­tant d’être sub­mer­gée par les obli­ga­tions qui vous tombent des­sus, le plus sou­vent sans aver­tis­se­ment. Vi­sez à ce que tout soit ré­glé d’ici le 8 no­vembre, qui ver­ra votre maître Ju­pi­ter en­trer dans votre signe et ou­vrir un nou­veau cha­pitre pal­pi­tant. Plus vous en fe­rez, plus vous en ap­pren­drez, plus vite vous ré­agi­rez à des dé­ve­lop­pe­ments pas­sion­nants, ac­tuel­le­ment et à ve­nir. Ca­pri­corne 21 dé­cembre – 19 jan­vier Ce qui vous tient à coeur vaut la peine que vous vous bat­tiez. Pour cette rai­son, vous ob­te­nez beau­coup plus de ré­sul­tats que la moyenne. Mais ce­la si­gni­fie aus­si que, quand tout s’ar­range sans lutte, et ce se­ra sou­vent le cas en oc­tobre, vous de­ve­nez mé­fiante. Pour­tant, ces évé­ne­ments in­croyables sont avant tout le ré­sul­tat d’ef­forts mi­nu­tieux, par­fois four­nis dans un pas­sé si loin­tain que vous ne vous rap­pe­lez même plus ce que vous avez fait. Et ce se­rait inu­tile. Pro­fi­tez juste de ce qui vous ar­rive.

Ver­seau 20 jan­vier – 17 fé­vrier

En mai der­nier, votre pla­nète maî­tresse Ura­nus chan­geait de po­si­tion, comme elle le fait tous les sept ans seu­le­ment, et ou­vrait un cycle de crois­sance, sou­vent de fa­çon in­at­ten­due. Ce qui se pas­se­ra en oc­tobre se­ra aus­si ma­gique que sur­pre­nant. Ne per­dez pas de temps en dé­bats. Plon­gez, sa­chant qu’il s’agit de faire des re­cherches, non de vous lier vis-à-vis d’un en­ga­ge­ment dé­fi­ni­tif. Il ne s’agit pas non plus de s’en te­nir à ce que vous con­nais­sez. Plus vous ex­plo­re­rez, plus vous fe­rez de ren­contres, plus ce se­ra ex­ci­tant.

Pois­sons 18 fé­vrier – 19 mars

C’est une dy­na­mique pé­riode de crois­sance pour tous les signes. Vous sa­vez ins­tinc­ti­ve­ment ce qui mé­rite votre in­té­rêt, mais cer­tains risquent de s’in­quié­ter. Ras­su­rez-les et te­nez-vous en là. Les in­di­vi­dus né­ga­tifs doivent sur­mon­ter leurs doutes par leurs propres ef­forts. En at­ten­dant, faites-vous un de­voir de tout ex­plo­rer. En ef­fet, même dans vos mo­ments les plus ins­pi­rés, la meilleure op­tion ne se­ra pas tou­jours im­mé­dia­te­ment re­pé­rable. Néan­moins, gar­dez la foi : les pla­nètes sont de votre cô­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.