Brest sur un fil

Voile Magazine - - Actus -

Mille ton­nerres de Brest. Tout juste re­mis en ser­vice après un mois d’en­tre­tien, le téléphérique de Brest était de nou­veau à l’ar­rêt dé­but jan­vier en rai­son d’une panne in­for­ma­tique. « Le téléphérique est à l’ar­rêt pour une du­rée in­dé­ter­mi­née en rai­son d’une panne in­for­ma­tique » a ex­pli­qué Cy­ril Mas­cé, di­rec­teur mar­ke­ting de Keo­lis à Brest. Alors for­cé­ment, ça fait ja­ser au­tour du pre­mier téléphérique ur­bain de France. Mais, pré­cise-t-on, cette panne n’a rien à voir avec la pré­cé­dente, qui avait im­mo­bi­li­sé le trans­port pen­dant plus d’un mois quelques jours après son inau­gu­ra­tion. Des tech­ni­ciens du construc­teur, le groupe suisse Bar­tho­let, spé­cia­li­sé dans les re­mon­tées mé­ca­niques et les parcs d’at­trac­tions, sont at­ten­dus en dé­but de se­maine à Brest. Cette panne tombe d’au­tant plus mal qu’elle sur­vient en plein mi­lieu de l’opé­ra­tion « Tous aux Ca­pu­cins » lan­cée dé­but jan­vier par l’ag­glo­mé­ra­tion bres­toise. Jus­qu’à 40 000 per­sonnes étaient at­ten­dues ce week-end­là sur le pla­teau des Ca­pu­cins, an­cien site in­dus­triel mi­li­taire par­tiel­le­ment ré­ha­bi­li­té. Tom­bé en panne en fin de jour­née, le téléphérique avait trans­por­té sa­me­di 8 800 per­sonnes jus­qu’au pla­teau et Keo­lis es­pé­rait y ache­mi­ner quelque 10 000 per­sonnes ce di­manche. Bref, il manque en­core de l‘huile dans les rouages…

Le téléphérique bres­tois a quelques sou­cis.

Trois po­li­ciers de la ville de Mar­seille ont vou­lu vi­si­ter L’USS Ei­sen­ho­wer en es­cale dans la rade…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.