Le Charles-de-Gaulle fait peau neuve

Voile Magazine - - ACTUS -

Le porte-avions Charles-de-Gaulle a fait son en­trée, dé­but fé­vrier, dans la base na­vale de Tou­lon où il se­ra en­tre­te­nu et en­tiè­re­ment ré­no­vé pen­dant dix-huit mois. « C’est un dé­fi in­dus­triel, ce n’est pas une opé­ra­tion ba­nale », a ex­pli­qué à l’AFP le res­pon­sable lo­gis­tique du groupe in­dus­triel fran­çais DCNS, alors que l’im­mense car­lingue pé­né­trait dans le bas­sin équi­valent à 47 pis­cines olym­piques. Une ma­noeuvre dé­li­cate, qui se joue à une di­zaine de cen­ti­mètres. As­sis­té d’une di­zaine de re­mor­queurs, le bâ­ti­ment a mis près d’une heure pour en­trer dans le bas­sin de 165 mètres de long et 45 de large qui l’ac­cueille pour plu­sieurs mois. Une fois les re­mor­queurs sor­tis, l’eau du bas­sin a été pom­pée à mi-hau­teur (7 mètres en­vi­ron), pour per­mettre au ba­teau de se sta­bi­li­ser sur les 165 blocs de bé­ton dis­po­sés au fond. Une quin­zaine de plon­geurs ont en­suite re­lié le na­vire à une cin­quan­taine de câbles, pour lui per­mettre d’être ali­men­té en eau de mer. Ar­ri­vé à « mi-vie » se­lon la Ma­rine na­tio­nale, le porte-avions nucléaire fran­çais, opé­ra­tion­nel de­puis quinze ans a dé­jà, fait l’équi­valent de plus de trente fois le tour du monde. Le na­vire va connaître une ré­no­va­tion en pro­fon­deur pour main­te­nir ses per­for­mances opé­ra­tion­nelles, tant au ni­veau des sys­tèmes de com­bat que des ins­tal­la­tions d’avia­tion pour te­nir jus­qu’en 2041. Près de 2 000 per­sonnes vont in­ter­ve­nir chaque jour sur le porte-avions pen­dant son es­cale tech­nique. Un sa­cré chan­tier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.