Jacques Saa­dé lâche la barre

Voile Magazine - - ACTUS -

La CMA CGM n’avait pas chan­gé de ca­pi­taine de­puis sa créa­tion en 1978. Son fon­da­teur, Jacques Saa­dé, te­nait fer­me­ment la barre du groupe de trans­port ma­ri­time, de­ve­nu le pre­mier groupe fran­çais et le troi­sième au ni­veau mon­dial. Il a at­ten­du de souf­fler ses 80 bou­gies pour of­fi­cia­li­ser la pas­sa­tion de pou­voir : le géant res­te­ra dans le gi­ron fa­mi­lial. Son fils, Ro­dolphe Saa­dé, a ain­si été nom­mé di­rec­teur gé­né­ral du groupe où il oc­cu­pait dé­jà les fonc­tions de di­rec­teur gé­né­ral dé­lé­gué. Sa fille, Ta­nya Saa­dé-Zee­ny et son beau-frère Fa­rid Sa­lem sont tous les deux di­rec­teurs gé­né­raux dé­lé­gués. Pas de grands chan­ge­ments donc, mais l’oc­ca­sion de re­ve­nir sur la sa­ga com­mer­ciale et fa­mi­liale du groupe, construit à par­tir de rien. Jacques Saa­dé est en ef­fet sta­giaire aux Etats-Unis dans les an­nées 1960 quand il dé­couvre une boîte qui va ré­vo­lu­tion­ner les échanges mon­diaux : le conte­neur. « L’ar­mée amé­ri­caine l’uti­li­sait pour l’ache­mi­ne­ment des vivres. J’ai pris conscience de son ave­nir dans les échanges ma­ri­times ». Ar­ri­vé à Mar­seille en 1978, il fonde la Com­pa­gnie ma­ri­time d’af­frè­te­ment et lance, avec son beau-frère, une ligne avec un na­vire entre Mar­seille, Bey­routh et Lat­ta­quié. Ses ba­teaux tra­versent le ca­nal de Suez à par­tir de 1983, et il ouvre une ligne entre l’Eu­rope du Nord et l’Asie en 1986. La CMA ra­chète la CGM en 1996, Del­mas en 2005, et CMA CGM de­vient le nu­mé­ro trois mon­dial en 2006.

A 80 ans, Jacques Saa­dé cède sa place à la tête de la CMA-CGM à son fils Ro­dolphe.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.