Sao­na 47

Voile Magazine - - L'édito - Texte : N. Con­chin. Pho­tos : DR et l’au­teur.

EN­TRE­PRIS AVEC

le Lu­cia 40, le re­loo­kage de la gamme s’am­pli­fie avec ce Sao­na 47. Une ton­ture de pont plus mar­quée au li­vet en fuite, des étraves lé­gè­re­ment in­ver­sées lui donnent une al­lure un tan­ti­net plus fé­line et la cas­quette de rouf pa­re­men­tée de sti­ckers gris af­fine sa sil­houette. Les amé­na­ge­ments in­té­rieurs, dis­po­nibles de trois à six ca­bines, font aus­si preuve du raf­fi­ne­ment ap­pa­ru sur l’Ipa­ne­ma 58 avec des meubles en Al­pi clair, laque grise et in­ox, plan­chers en chêne fon­cé et fau­teuils en lin taupe.

LE TALENT ET L’EX­PE­RIENCE

Une réa­li­sa­tion d’équipe dont Isa­belle et Oli­vier Ra­cou­peau peuvent être fiers, et qui com­pile tout le sa­voir-faire ac­quis par le chan­tier. D’ailleurs, les su­per­struc­tures ont été réa­li­sées d’une seule pièce en « in­fu­jec­tion » : un mix d’in­fu­sion pour le pont et d’in­jec­tion pour le rouf. Le Sao­na vient s’in­ter­ca­ler entre l’Hé­lia 44 et le Sa­ba 50 et re­pré­sente un com­pro­mis in­té­res­sant en taille, car il pos­sède la ma­nia­bi­li­té de l’un et l’ha­bi­ta­bi­li­té de l’autre, mais aus­si en agré­ment. Qui plus est, notre ver­sion d’es­sai, pré­sen­tée au sa­lon de La Grande Motte, était équi­pée d’un mât et d’une bôme ca­noë en car­bone et d’une garde-robe In­ci­dence en Hy­dra­net. L’équi­libre entre per­for­mance et confort a été peau­fi­né et en mon­tant à bord, on re­marque la pla­te­forme hy­drau­lique qui per­met de char­ger une an­nexe se­mi-ri­gide sur un ber, de fa­ci­li­ter la cir­cu­la­tion entre les deux jupes et sert de pla­te­forme de bain. Le cock­pit com­porte de belles mé­ri­diennes au­tour d’une grande table pour huit per­sonnes en­tou­rée de ban­quettes dis­si­mu­lant de vastes ran­ge­ments et une gla­cière. En pé­né­trant dans le car­ré, la cui­sine amé­ri­caine dé­voile ses atouts. Sous le plan de tra­vail en Co­rian fai­sant of­fice de meuble bar avec le cock­pit, se niche une cui­sine su­per équi­pée. Fri­go ti­roir de 192 l, four com­bi en­cas­tré, équi­pets à us­ten­siles et îlot cen­tral avec pou­belle in­té­grée, cave à vin ou congé­la­teur en op­tion, tout y est, comme à la mai­son. En face, un ca­na­pé d’angle avec table basse fait aus­si of­fice de siège table à cartes à son ex­tré­mi­té. On y est bien ins­tal­lé pour re­gar­der la TV mon­tée sur une con­sole pi­vo­tante tout en sur­veillant les voiles à tra­vers le pan­neau de rouf idéa­le­ment pla­cé et en je­tant un coup d’oeil sur le plan d’eau. Les ca­bines sont pour­vues de lits king size et de pe­tites ca­bines en­fants sont dis­po­sées dans chaque coque afin d’em­me­ner fa­mille et amis. Cha­cun pour­ra ve­nir avec de gros ba­gages. Les concep­teurs ont mis un point d’hon­neur à dis­pat­cher un grand nombre de ran­ge­ments par­tout à bord, mais aus­si à les rendre pro­fonds et spa­cieux. Dans la ver­sion suite pro­prié­taire, bu­reau, com­mode, pen­de­rie, pla­cards se suc­cèdent en en­fi­lade et per­mettent de vivre à bord sans faire de conces­sion sur votre garde-robe. Sur le pont, l’er­go­no­mie a fait l’ob­jet d’at­ten­tion, le poste de pi­lo­tage en est une preuve évi­dente. On peut y ac­cé­der de­puis le cock­pit ou le pas­sa­vant et il per­met de prendre pied sur le fly qui, mal­gré la fi­nesse de la cas­quette, dis­pose d’un so­fa et d’un bain de so­leil. De­puis la barre, on peut non seule­ment ma­noeu­vrer seul ou avec un co­équi­pier, mais en même temps sur­veiller le fly et ce qui se passe sur le pont prin­ci­pal en des­sous ; c’est très sé­cu­ri­sant. Les voiles sont fa­ci­le­ment his­sées et dé­rou­lées grâce aux winches élec­triques et au hook de GV au­to­ma­tique. Sur un pre­mier bord à 65° d’un vent ap­pa­rent de 16 noeuds, nous te­nons une vi­tesse constante de plus de 8 noeuds. Le pas­sage dans le cla­pot est plu­tôt doux, seule la barre un peu dure – sans doute les cour­roies à ré­gler –, nous fait pré­fé­rer le pi­lote. Aux al­lures plus abat­tues ou si le vent fai­blit, spi et gen­na­ker sur bout-de­hors de­vront être en­voyés pour gar­der une bonne moyenne. Pour ren­trer au port, nous dé­mar­rons les Vol­vo de 60 ch en op­tion, qui nous per­mettent, à 2 000 tr/mn, de gar­der la même vi­tesse de ma­nière dis­crète, mais les 50 ch stan­dards se­ront suf­fi­sants. En me pen­chant dans le co­que­ron mo­teur, je re­marque la pré­sence d’un gé­né­ra­teur de 12 kW en op­tion, mais obli­ga­toire cette fois pour sa­tis­faire les be­soins en éner­gie. Eh oui, le confort est gour­mand... Mais l’équi­page en va­cances ne s’en plain­dra pas !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.