Un sa­cré fil d’Ariane

Voile Magazine - - Matos -

Pour rap­pel, la Di­vi­sion 240 sti­pule que, dans le cadre d’une na­vi­ga­tion su­pé­rieure à 60 milles, le chef de bord doit veiller à em­bar­quer les élé­ments sui­vants de com­mu­ni­ca­tion : une VHF por­table, une dite fixe avec ap­pel de sé­cu­ri­té nu­mé­rique (ASN) et une ra­dio ba­lise de lo­ca­li­sa­tion (EPIRB). De­puis cette an­née, Na­vi­com a mis sur le mar­ché une nou­velle gé­né­ra­tion de ba­lises de dé­tresse : la Smart­find G8 AIS EPIRB. Elle as­sure une dé­tec­tion plus ra­pide, une pré­ci­sion de po­si­tion­ne­ment su­pé­rieure et donc un sau­ve­tage beau­coup plus ra­pide des per­sonnes ou des na­vires en dé­tresse grâce au ré­cep­teur GNSS. Ce der­nier per­met une lo­ca­li­sa­tion par une bat­te­rie de sa­tel­lite en mu­tua­li­sant les ré­seaux du GPS amé­ri­cain, du Ga­li­leo eu­ro­péen et du Glo­nass russe. En outre, ces sa­tel­lites sont pla­cés en or­bite au­tour de la Terre à des al­ti­tudes com­prises entre 19 000 et 23 000 km, ce qui est consi­dé­ré comme une or­bite d’al­ti­tude moyenne. Cette dis­tance rai­son­nable au­to­ri­se­ra une trans­mis­sion re­tour vers la ba­lise qui confir­me­ra aux uti­li­sa­teurs que le mes­sage d’alerte a bien été re­çu. Equi­pée d’une bat­te­rie d’une lon­gé­vi­té de dix ans, cette ba­lise peut se dé­clen­cher de fa­çon ma­nuelle ou au­to­ma­tique (dans un cof­fret hy­dro­sta­tique, la ba­lise se met à émettre avec la pres­sion de l’eau).

Prix : 619 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.