Le Croi­sic et Batz-sur-Mer

De­puis la pres­qu'île de Gué­rande, Le Croi­sic et Batz veillent sur un tré­sor an­ces­tral : l'or blanc ex­trait des ma­rais sa­lants de Gué­rande. Source d'un in­tense né­goce au Moyen-Age, ils firent du Croi­sic une riche ci­té d'ar­ma­teurs qui at­ti­ra long­temps dans

Voile Magazine - - SOMMAIRE -

Batz-sur-Mer

Porte d'en­trée vers l'ar­rière-pays, riche d'un mu­sée très bien fait sur la pro­duc­tion du sel, le pe­tit port d'échouage de Batz-sur-Mer, qui fait face à la pe­tite plage du Bourg, reste d'un acces li­mi­té. Il est en re­vanche l'unique havre sur cette côte sau­vage d'une di­zaine de milles entre Le Croi­sic et Por­ni­chet, seul vé­ri­table port de plai­sance ac­ces­sible à tous, par tout temps et à toute heure de la ma­rée. Une côte pauvre en abris mais riche en pay­sages. Sau­vage sur la côte, do­mes­ti­qué à l'in­té­rieur des terres où le par­fait qua­drillage des ma­rais sa­lants rap­pelle aux vi­si­teurs que cette zone hu­mide est do­mes­ti­quée de­puis plu­sieurs cen­taines d'an­nées.

Les bas­sins d'échouage du Croi­sic aux formes in­ha­bi­tuelles avec, en pre­mier plan, le mouillage sur corps-morts du Poul et du che­nal de Pen Bron.

Un port d'échouage in­té­res­sant par grand beau temps ou vents de sec­teur est.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.