LES MAREES, C’EST FA­CILE !

Voile Magazine - - BRETAGNE SUD | INTRODUCTION -

La ma­rée est un phé­no­mène as­sez com­plexe à ap­pré­hen­der et à com­prendre en tant que tel, mais fi­na­le­ment as­sez simple à trai­ter du point de vue de la na­vi­ga­tion, du moins en ce qui concerne les hau­teurs d’eau. Ce que l’on veut sa­voir, c’est la hau­teur d’eau dans un mouillage ou un port don­né, à l’heure de notre ar­ri­vée et lors des ma­rées sui­vantes, se­lon la du­rée du sé­jour en­vi­sa­gé. Il s’agit en ef­fet de mouiller en sa­chant quelles se­ront les hau­teurs d’eau mi­ni­males et maxi­males à an­ti­ci­per, pour sa­voir s’il faut pré­voir une grande lon­gueur de chaîne, un échouage, ou… pré­fé­rer un autre mouillage. Les pe­tits cal­culs à ef­fec­tuer se basent sur les tables de ma­rées, qu’on trouve sur di­vers do­cu­ments de bord de type Bloc Ma­rine, et en quelques se­condes sur in­ter­net. Les hau­teurs d’eau don­nées dans ces do­cu­ments se ré­fèrent au zé­ro des cartes, il est donc fa­cile d’en dé­duire la hau­teur d’eau à n’im­porte quelle heure et en n’im­porte quel point de la carte en uti­li­sant la règle des dou­zièmes (voir sché­ma). Pour mé­moire, la ma­rée monte (ou des­cend) pen­dant six heures, à rai­son d’un dou­zième du mar­nage to­tal la pre­mière heure, deux dou­zièmes la deuxième heure, trois dou­zièmes la troi­sième heure, puis sy­mé­tri­que­ment de moins en moins vite pen­dant les trois heures sui­vantes (trois, deux et un dou­zièmes, faites le cal­cul, le to­tal fait bien 12/12,

c’est ras­su­rant). L’as­tuce, pour tra­cer la droite de ma­rée pré­sen­tée dans notre pe­tit dia­gramme, c’est d’al­lon­ger la re­pré­sen­ta­tion des heures sur l’axe des abs­cisses en uti­li­sant le qua­drillage (voir do­cu­ment ci-des­sous). 2, 4, et 6 pe­tits car­reaux pour les trois pre­mières heures de la ma­rée, puis 6, 4, 2 pe­tits car­reaux pour les trois heures sui­vantes. L’as­tuce, c’est que cet axe dis­con­ti­nu va per­mettre de des­si­ner une courbe de ma­rée non pas si­nu­soï­dale, comme elle de­vrait l’être, mais droite. Et le tra­çage en se­ra gran­de­ment simplifié, tout comme la lec­ture des hau­teurs d’eau. Car na­tu­rel­le­ment, on au­ra ins­crit ces hau­teurs d’eau sur l’axe des or­don­nées, tou­jours en uti­li­sant les tables de ma­rées. Du coup, il se­ra fa­cile de lire la hau­teur d’eau à une heure don­née… Bref, ce pe­tit dia­gramme est très pra­tique et fa­cile. Bien plus simple à réa­li­ser qu’à ex­pli­quer en fait ! Ma­té­riel né­ces­saire : pa­pier qua­drillé à pe­tits car­reaux, crayon, règle, table de ma­rées (in­cluant les ports de ré­fé­rence et les cor­rec­tions), et un brin de bon sens. Très utile, et même amu­sant !

Pour échouer se­rei­ne­ment ce Djan­go, l’équi­page a fait ses pe­tits cal­culs.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.