Port-Tu­dy..................................................

Elle est toute proche des passes de Lo­rient, mais c'est dé­jà un autre monde, à dé­cou­vrir au gré des pe­tits havres et du sen­tier cô­tier qui par­court une lande aux sen­teurs fleu­ries. Sur­tout si vous avez la bonne idée de ve­nir juste avant l'été.

Voile Magazine - - PAYS DE LORIENT -

Elle tire son nom du bre­ton groa ou groe (pro­non­cé grwé), qui si­gni­fie « cor­don de ga­lets ». On trouve aus­si dans les textes an­ciens l’ap­pel­la­tion ro­nech croy ou en­core croy lan, qui veut dire « terre ha­bi­tée ». Il faut dire que ce pe­tit caillou de 8 ki­lo­mètres sur 3, de par sa po­si­tion géo­gra­phique, a vu pas­ser quelques in­va­sions. Des Vi­kings de l’an mille aux An­glais et Hol­lan­dais au XVIIIe siècle, jus­qu’aux Al­le­mands du­rant la Se­conde Guerre mon­diale, tous com­prirent l’in­té­rêt de contrô­ler en amont l’en­trée du pays de Lo­rient. Ici les men­hirs cô­toient les bun­kers et autres bat­te­ries de dé­fense qui truffent la côte, que ce soit en haut des fa­laises de qua­rante mètres de Pi­wi­sy, la moi­tié ouest de l’île, ou au ras de la lande de Pri­mi­ture, la par­tie est, qui coule en pente douce du cô­té de Loc­ma­ria. Lon­geant la côte vers l’ouest, on de­vine plus qu’on ne voit le sen­tier cô­tier qui ser­pente au­des­sus de Stan’vrech et nous amène à Port Lay, cadre du FIFIG (Fes­ti­val in­ter­na­tio­nal du film in­su­laire), qui s’y dé­roule tous les ans à la fin du mois d’août, vé­ri­table carte pos­tale, avec ses barques de pêche amar­rées à l’aide d’un va-et-vient. Bien­ve­nue à Groix !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.