LE MAT FENOUX

Voile Magazine - - PAYS DE LORIENT | LA RIVIERE D'ETEL -

Le mât Fenoux tient son nom de son créa­teur, Julien Fenoux. Ce ca­pi­taine de cor­vette a créé ce mât pi­lote en 1832 pour gui­der les ba­teaux à l’en­trée d’une passe ou d’un port. Après des es­sais concluants, le mi­nis­tère de la Ma­rine conseille son dé­ve­lop­pe­ment au mi­lieu du XIXe siècle. Après Au­dierne et PortLouis, Saint-Na­zaire, le Poul­du, Bayonne et Etel se mu­nissent de ce guide à la na­vi­ga­tion cô­tière. Etel est le seul à en faire en­core usage. Il per­met d’in­di­quer, à l’aide d’une boule noire, d’un dra­peau rouge et d’une aile tri­an­gu­laire (ou une flèche) la si­tua­tion de la passe et, sur­tout, comment y pé­né­trer. Lorsque la boule noire est his­sée, la passe est in­ter­dite pour les ba­teaux de moins de 8 m et les non pon­tés. Le pa­villon rouge in­dique une hau­teur d’eau in­suf­fi­sante. Quant à la flèche, elle in­ter­dit l’en­trée et la sor­tie de la passe lors­qu’elle est ho­ri­zon­tale (en croix avec le mât) et l’au­to­rise à la ver­ti­cale. Elle per­met aus­si d’in­di­quer les di­rec­tions à suivre en l’ab­sence de moyen de com­mu­ni­ca­tion ou quand le ba­teau ne ré­pond pas. In­cli­née de gauche à droite, la flèche si­gnale au ba­teau qu’elle le prend en charge à dis­tance puis in­dique la route à suivre (bonne route, à gauche, à droite).

Pour bien ap­pré­hen­der la barre, les plai­san­ciers peuvent ap­pe­ler le sé­ma­phore sur le 13.

La sur­veillance est as­su­rée trois heures avant la PM et deux heures après, ca­nal 13 ou 02 97 55 35 59.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.