Le mar­ché fran­çais sta­tion­naire

Voile Magazine - - Actus -

La ren­trée de la Fé­dé­ra­tion des in­dus­tries nau­tiques s’est faite, comme chaque an­née, dé­but sep­tembre. L’oc­ca­sion pour son pré­sident Yves Lyon-Caen de dres­ser un pre­mier bi­lan éco­no­mique de la plai­sance pour l’an­née 2016-2017, en at­ten­dant ce­lui de la pé­riode 2017-2018. Glo­ba­le­ment, le sec­teur nau­tique, toutes ac­ti­vi­tés confon­dues, au­ra mis pra­ti­que­ment dix ans pour re­trou­ver son ni­veau d’ac­ti­vi­té équi­va­lant à ce­lui de 2008 et un chiffre d’af­faires de 1,09 mil­liard. Sans sur­prise, le chiffre d’af­faires lié à l’export pour­suit sa pro­gres­sion. En re­vanche, le mar­ché fran­çais af­fiche un en­cé­pha­lo­gramme plat avec un chiffre d’af­faires sans réelle pro­gres­sion. La vente des mo­no­coques de 12 à 15 mètres oc­cupe le haut du pa­vé (27,17 % de parts de mar­ché) de­vant le sec­teur des mul­ti­coques ha­bi­tables de même taille, 19,27%. Au sein de la FIN, on n’a pas en­core de ré­ponses à ap­por­ter pour dy­na­mi­ser le mar­ché na­tio­nal. Il était un temps où le pro­blème des places de port consti­tuait un frein à l’achat. Il ne semble plus d’ac­tua­li­té. Au­rait-on, chez les ac­teurs du mar­ché, les grands construc­teurs, lais­sé pour compte les pe­tits ba­teaux, pre­mière marche d’ac­cès à la plai­sance ? C’est une éven­tua­li­té que l’on ne pour­ra plus re­pro­cher à Bé­né­teau qui re­lance les First (lire par ailleurs).

En France, les ventes de mo­no­coques de 12 à 15 mètres de­vancent celles des mul­ti­coques ha­bi­tables.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.