Le ca­not de l’em­pe­reur dé­mé­nage

Voile Magazine - - Actus -

Alors que le mu­sée de la Ma­rine fait peau neuve jus­qu’en 2020, cer­tains des tré­sors ma­ri­times qu’il abrite sont dé­mé­na­gés afin d’être pro­té­gés ou res­tau­rés. C’est le cas du ca­not de Na­po­léon Ier qui va re­trou­ver Brest, son pre­mier port d’at­tache. Et son dé­mé­na­ge­ment semble être un sa­cré casse-tête pour les or­ga­ni­sa­teurs. La ma­jes­tueuse cou­ronne a d’abord été dé­mon­tée pour que le ba­teau fran­chisse les murs du mu­sée. Une im­mense brèche va d’ailleurs être per­cée dans le mur du pa­lais de Chaillot pour per­mettre au ca­not d’en sor­tir pour la pre­mière fois de­puis 1945. Le ca­not de­vra être pi­vo­té au mil­li­mètre près pour quit­ter le mu­sée et re­joindre les Ate­liers des Ca­pu­cins à Brest, où il avait dé­jà sé­jour­né de 1814 à 1943. Là, il se­ra res­tau­ré, la cou­ronne re­mon­tée, et il se­ra vi­sible par le pu­blic dans les ate­liers à par­tir de fin 2019. L’his­toire de ce ba­teau est somme toute as­sez éton­nante. Il a été construit à An­vers, en vingt et-un jours, pour Na­po­léon Ier en vue de sa vi­site im­pé­riale. Il n’a ser­vi d’ailleurs qu’une seule fois pour la vi­site de l’em­pe­reur. Le long rouf si­tué sur l’ar­rière était des­ti­né à ac­cueillir les in­vi­tés quand les ra­meurs oc­cu­paient les deux tiers avant du ba­teau. Le ca­not fut en­suite ex­pé­dié à Brest, où il ser­vit pour une vi­site de Na­po­léon III en 1858. Les élé­ments sculp­tés datent d’ailleurs de cette pé­riode : Nep­tune en guise de fi­gure de proue, les armes im­pé­riales à l’ar­rière et la fa­meuse cou­ronne sou­te­nue par quatre an­ge­lots. Et même les rames ont bé­né­fi­cié d’un somp­tueux tra­vail de pein­ture… Pen­dant la Se­conde Gguerre mon­diale, il fut trans­por­té à Pa­ris pour être pro­té­gé des bom­bar­de­ments. Et il trou­va re­fuge au pa­lais de Chaillot, fu­tur mu­sée de la Ma­rine, qu’il quit­te­ra mi-oc­tobre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.