Boa­vis­ta, un Du­four pa­ré pour le large

Voile Magazine - - Croisiere -

Outre la lo­ca­tion de ba­teaux pra­ti­quée pour des des­ti­na­tions ponc­tuelles, le GIC pos­sède son propre voi­lier afin de per­mettre à ses adhé­rents de na­vi­guer loin et long­temps. En ef­fet, le ba­teau cu­mule chaque an­née en­vi­ron 180 jours de na­vi­ga­tion et voit treize équi­pages se re­layer entre avril et oc­tobre. Cette po­li­tique fa­vo­rise une ex­cel­lente am­biance au sein du club en fai­sant ap­pel à la so­li­da­ri­té de ses adhé­rents, no­tam­ment lors des tra­vaux de main­te­nance et d’hi­ver­nage. Un état d’es­prit qui se veut à l’an­ti­pode des ca­nons ac­tuels du na­vi­ga­teur-consom­ma­teur. Afin de tou­jours dis­po­ser d’un na­vire en bon état l’usage, au sein du GIC, est de chan­ger de voi­lier tous les six ans pour une oc­ca­sion ré­cente. La com­mis­sion « nou­veau ba­teau » consti­tuée à cet ef­fet porte en gé­né­ral son choix sur un croi­seur de 45 pieds à quatre ca­bines, pou­vant em­me­ner jus­qu’à huit équi­piers. Boa­vis­ta, un Du­four 445 Grand Large, a donc été ac­quis cet hi­ver en rem­pla­ce­ment d’un autre Du­four aux ca­rac­té­ris­tiques si­mi­laires. Les prin­ci­pales dif­fé­rences portent sur un mo­teur net­te­ment plus puis­sant, un pro­pul­seur d’étrave, un bout-de­hors. Le ba­teau, trou­vé à Mar­seille chez un loueur, a été ache­mi­né au chan­tier V1D2 à Caen pour y être re­mis à ni­veau et adap­té à ses fu­tures na­vi­ga­tions hau­tu­rières. C’est sous la gou­verne de Pierre Ra­gim­beau, dé­si­gné par le con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion « pa­tron du voi­lier », que se sont dé­rou­lés les tra­vaux. Sur le pont, la GV usa­gée a été rem­pla­cée par une neuve à trois ris, un solent avec étai tex­tile Dy­nee­ma ins­tal­lé. Un gros ef­fort a aus­si por­té sur la par­tie élec­tro­nique.

Boa­vis­ta a ain­si été do­té d’un en­semble d’équi­pe­ments ré­cents : tra­ceur mul­ti­fonc­tion tac­tile, ra­dar, GPS, VHF, trans­pon­deur AIS. Ce dis­po­si­tif a été dou­blé d’un PC por­table avec sa car­to­gra­phie MaxSea Time Zé­ro, son propre AIS et son an­tenne. Un Nav­tex neuf est ve­nu com­plé­ter ces équi­pe­ments. En­fin, un mode d’em­ploi du ba­teau sous forme d’un do­cu­ment de 27 page a été ré­di­gé. Il re­cense l’ar­me­ment du ba­teau et les pré­co­ni­sa­tions d’uti­li­sa­tion des dif­fé­rents équi­pe­ments. En com­plé­ment, un plan pla­car­dé dans la ca­bine in­dique l’em­pla­ce­ment des dif­fé­rents équi­pe­ments du bord. La pré­pa­ra­tion de Boa­vis­ta au­ra donc né­ces­si­té à peu près 120 jours de tra­vail/homme et mo­bi­li­sé une quin­zaine de bé­né­voles du club. Un tra­vail de longue ha­leine qui per­met dé­sor­mais aux équi­pages suc­ces­sifs de pro­fi­ter se­rei­ne­ment de leur nou­velle ac­qui­si­tion.

Cent équi­piers se suc­cèdent chaque sai­son à bord du voi­lier du club.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.